Jugé pour prise illégale d’intérêts : 50 000 euros d’amende requis contre Jean-Paul Virapoullé

justice saint-andré
Jean-Paul Virapoullé, ancien maire de Saint-André.
Jean-Paul Virapoullé, ancien maire de Saint-André. ©RB / IMAZ PRESS
L’ancien maire de Saint-André est jugé sur les conditions d’acquisition par la commune d’un terrain de plus de 5 000 m2 en 2019. La parcelle qui appartenait à l’une de ses proches a été achetée pour un montant de 1,45 millions d’euros. Décision du tribunal le 28 août.
Le procureur Eric Tufféry a requis ce matin une peine de 50 000 euros d’amende à l’encontre de Jean-Paul Virapoullé dans l’affaire du terrain de la veuve Moutien. Le tribunal correctionnel de Saint-Denis rendra sa décision le 28 août.

On reproche à l’ancien maire de Saint-André d’être intervenu dans l’acquisition de cette parcelle de 5 600 m2 pour un montant de 1,45 millions d’euros, alors que la défunte propriétaire était sa marraine.

Le compte-rendu de Delphine Poudroux
 
©reunion


Ce sont ainsi des faits de prise illégale d'intérêt qui lui sont reprochés devant la justice. Mais Jean-Paul Virapoullé, tout comme son fils, qui sont défendus par Mes Jean-Jacques Morel et François Avril, défendent qu’ils étaient restés à l’écart des délibérations au jour où la vente a été validée par le conseil municipal.
 

Joe Bédier également au tribunal


Le parquet n’est pas de cet avis et avance que l’ancien maire serait bien intervenu en amont. Parallèlement, Joé Bédier qui vient d’accéder à la tête de la municipalité, est lui aussi poursuivi ce matin devant le tribunal correctionnel, mais pour diffamation.

Des propos qui sont là encore liés à l’affaire du terrain Moutien. Jean-Paul Virapoullé lui reproche d’avoir tenu des accusations mensongères pendant la campagne électorale. Joé Bédier répond n’avoir fait que son travail d’élu de l’opposition, à l’époque.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live