Cluster à Saint-Denis : écoles et collège du Bas-de-la-Rivière sous surveillance

coronavirus saint-denis
rentrée scoalire coronavirus covi collège reydellet bas de la rivière saint-denis 140820
©Réunion la 1ère
Si 5 écoles du Bas-de-la-Rivière à Saint-Denis n’accueilleront pas leurs élèves lundi, les enseignants ont, eux, fait leur pré-rentrée ce vendredi. Idem pour ceux du collège du quartier, qui s’inquiètent cependant de ne pas voir la rentrée y être aussi reportée.
" Rendez-vous manqué " pour les enseignants des 14 écoles dont la rentrée est reportée d’une semaine suite à l’annonce, mardi 11 août, d’un cluster à Saint-Denis. Un foyer de contamination apparu lors d’un mariage le 29 juillet dernier à Sainte-Clotilde. Parmi les participants, un employé de mairie annexe de Saint-Denis et un animateur de centre aéré du quartier du Bas-de-la-Rivière.
 

Le quartier du Bas-de-la-Rivière sous surveillance


Une situation qui a déclenché une véritable course contre la montre pour les autorités. Identifier, contacter et dépister les personnes potentiellement en contact avec les participants de ce mariage est devenu la priorité.

Dans le quartier du Bas-de-la-Rivière, des opérations de dépistage ciblées ont ainsi été menées hier et aujourd’hui. Enfants, parents, animateurs et agents municipaux ont été testés Les riverains inquiets pouvaient également l’être. Ce vendredi matin, c’était au tour des personnels des écoles, comme l’avait évoqué la maire de Saint-Denis lors de sa conférence de presse hier.


Ericka Bareigts annonçait alors le report de la rentrée scolaire dans 14 écoles de la ville, situées au Bas-de-la-Rivière et à Sainte-Clotilde. Un report qui ne concerne cependant pas les collèges des zones concernées. Pour ces derniers, cela relève du Département.
 
 

Nassimah Dindar demande le report pour les collèges également


Nassimah Dindar, conseillère départementale en charge du Bas-de-la-Rivière, en a justement fait la demande au président du conseil départemental, Cyrille Melchior. Dans un courrier qui lui est adressé, elle s’est dit « favorable à ce que la rentrée soit décalée sur le collège Reydellet en lien bien sûr avec le rectorat pour que la continuité scolaire soit assurée ». 

Dans un post sur les réseaux sociaux, elle évoque la possibilité d’étendre cette éventualité sur Sainte-Clotilde en cas d’accord du Département et du rectorat.
 
 

Des écoles fermées par manque d’agents


Si les 5 écoles du quartier du Bas-de-la-Rivière n’accueilleront pas les élèves ce lundi 17 août, les enseignants et personnels ont tout de même fait leur pré-rentrée ce vendredi 14 août. Une pré-rentrée durant laquelle ils ont reçu la visite de l’inspecteur de l’académie.

Jean-François Salles a ainsi expliqué les raisons de la fermeture des écoles maternelles et élémentaires du quartier.
 

" Ce n’est pas parce que les écoles sont dangereuses qu’elles sont fermées, c’est parce que il n’y aura pas d’agents pour permettre l’accueil des élèves dans les meilleures conditions de sécurité "

Jean-François Salles, inspecteur d’académie et directeur d’académie



Pour les enseignants et le directeur de l’école élémentaire Jules Reydellet B, la décision est comprise, mais ils restent inquiets pour leurs élèves. Après des mois loin de l’école, ils devront patienter une semaine de plus avant de retrouver le contact avec leurs professeurs.

Le reportage de Henry-Claude Elma et Laurent Figon.
Rentrée reportée : le rectorat veut rassurer les enseignants ©Réunion la 1ère

 

Rentrée maintenue au collège Reydellet


Les enseignants et personnels du collège Reydellet dans le Bas-de-la-Rivière effectuaient également leur pré-rentrée ce vendredi. Certains se sont inquiétés de voir les écoles fermées, tandis que le collège devrait lui rester ouvert et accueillir les élèves à partir de lundi. Ils l’ont dit à l’inspecteur d’académie, qui a répondu :
 

" Si le protocole sanitaire est respecté, on devrait limiter la casse si je puis dire. Nous ne sommes pas responsables de ce qui se passe dans les familles, nous ne sommes pas responsables de ce qui se passe dans la rue ",

Jean-François Salles, inspecteur d’académie et directeur d’académie


L’adjoint à la rectrice de l’académie de La Réunion invite aussi à la création d’une cellule de veille intégrant les parents et es enseignants notamment pour un suivi en transparence de la situation.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live