Saint-Joseph : le centre ambulatoire dédié Covid-19 réactivé

coronavirus
Centre ambulatoire dédié Covid-19 à Saint-Joseph
Au gymnase Henri-Ganofsky de Saint-Joseph, le centre ambulatoire dédié Covid-19 a été réactivé. ©Laurent Pirotte
Afin d’éviter des contaminations en série dans les cabinets médicaux, le centre ambulatoire dédié Covid-19 de Saint-Joseph a été réactivé, annonce le maire Patrick Lebreton. Ce "CAD-Covid " est installé au sein du gymnase Henri Ganofsky.
Face à l’augmentation des cas de Covid-19 dans l’île, la ville de Saint-Joseph s’organise. En concertation avec la coordination médicale de Saint-Joseph et de Saint-Philippe, le maire Patrick Lebreton annonce la réactivation de son centre ambulatoire dédié Covid-19.

Ce "CAD-Covid" a été installé dans l’enceinte du gymnase Henri Ganofsky où les travaux d’aménagement sont en passe d’être terminés.
 
Gymnase Henri-Ganofsky à Saint-Joseph
Le gymnase Henri-Ganofsky, à Saint-Joseph ©Laurent Pirotte


Sylvain Hoareau, conseil municipal de Saint-Joseph précise que ces locaux sont réservés au centre ambulatoire dédié depuis le mois d’avril et que c’est face à "l’ampleur de la crise en ce moment" que la mairie a décidé de le réactiver.
 

Optimiser la prise en charge des cas suspects


Aucun dépistage n’est prévu pour le moment, mais tout est fin prêt. Un lave-mains a été installé à l’entrée. A l’intérieur, on compte cinq box ainsi que du matériel médical destiné à un peu moins d’une dizaine de médecins.

Tout l’intérêt de ces "CAD-Covid" est d’optimiser la prise en charge des patients présentant des symptômes. Ce qui permet aussi d’éviter des contaminations en série dans les cabinets des médecins traitants. Selon la gravité des cas, les patients sont ensuite orientés vers les services hospitaliers ou ont des traitements administrés dans le respect des consignes de confinement.

"C'est un espace où les médecins traitants envoient un patient pour un diagnostic. Puisqu’on a aujourd’hui plusieurs maladies qui ont des symptômes similaires au Covid-19. On vérifie donc si c’est une grippe, la dengue ou le Covid-19", explique Corinne Gazar, directrice générale adjointe des services à la mairie de Saint-Joseph. Dans le Sud sauvage, on est donc désormais préparé à l’éventualité d’une vague de contamination.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
 
©reunion

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live