publicité

Saint-Leu : Attac Réunion se mobilise contre le compteur Linky

Des membres d’Attac Réunion tenaient un stand d'information ce samedi 9 juin sur la place de la mairie de Saint-Leu pour s’opposer à l’implantation du nouveau compteur d’EDF. Il faut dire que l’objet est sujet à controverse.

© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le , mis à jour le
Déployé en métropole depuis 2 ans déjà, le compteur Linky d’EDF débarque à La Réunion. Mais ici comme là-bas, il ne fait pas l’unanimité. Depuis le début de son déploiement dans l’hexagone, des collectifs et des associations se sont en effet formés un peu partout pour le contester.

Le « compteur communicant », sensé faciliter la transmission et la réception de données à distance ne semble donc pas convaincre. Le coût d’installation, la durée de vie de l’objet, mais aussi l’exploitation des données personnelles des utilisateurs semblent faire débat. Les associations de consommateurs craignent même que les fréquences utilisées par l’appareil ne présentent des risques pour la santé.

Plus de 500 communes de métropoles s’opposent d’ores et déjà au compteur et la Cour des Comptes a épinglé EDF, dans son rapport annuel publié le 7 février 2018, non pas pour le dispositif en lui-même mais pour son impact insuffisant en matière d’économies pour les particuliers, le coût de son installation étant également jugé trop élevé.

La Cour recommande à l’Etat de piloter les « actions permettant de valoriser les contributions de Linky à la maîtrise de l’énergie, en commençant par une meilleure information des usagers sur leur consommation et que les apports du dispositif en matière de gestion du réseau de distribution électrique soient maximisés ». D’informations, les membres d’Attac Réunion estiment justement que les utilisateurs en manque.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play