publicité

Saint-Paul : l’hélistation d’Hélilagon pourrait bien se développer

Hélilagon veut faire évoluer le statut de son hélistation située entre Fleurimont et l’Eperon. En devenant « hélistation  ministérielle », la fréquence des vols pourrait alors augmenter. Une enquête publique a débuté le 1er août dernier à la mairie de Saint-Paul.
 

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Antoine Garnier avec L.H.
  • Publié le
Beaucoup de riverains se plaignent déjà du bruit provoqué par le ballet quotidien des hélicoptères. Aucun d’entre eux d’ailleurs ne semblait être au courant de la volonté d’Hélilagon de faire évoluer sa station en « hélistation ministérielle ». Il faut dire que si le projet se concrétise, la fréquence ses vols pourrait alors augmenter et les nuisances avec.
 

L’incompréhension du voisinage


Ainsi, Claude, installé à Plateau Caillou depuis plus de dix ans, ignorait qu’Hélilagon projetait d’augmenter l’activité de l’hélistation située entre Fleurimont et l’Eperon. Il pensait même le contraire vu que l’aviation civile lui aurait dit que les stations de ce genre devaient partir sur Cambaie, loin de tous riverains.

Incompréhensible donc pour Claude, d’autant que le nombre d’habitants concernés devrait bientôt exploser avec la nouvelle ZAC Renaissance 3 de près de 90 hectares. D’ici la fin de l’année, les constructions devraient commencer.

2 500 logements doivent sortir de terre, soit près de 10 000 nouveaux riverains attendus sur les 10 à 20 années à venir. Certains se retrouveront alors à moins de 100 m de la station d’Hélilagon, selon Claude.

Hélilagon se veut rassurante


Contactée, la société Hélilagon assure qu’elle n’a pas le projet d’augmenter, du moins dans l’immédiat, le nombre de vols et que son activité pour le compte du SMUR, qui l’amène à réaliser des vols de nuit, va se concentrer sur l’hélistation de Gillot.

Pour que l’hélistation puisse évoluer, une enquête publique doit d’abord être menée. Elle sera ouverte jusqu’au 30 août. Les horaires de présence du commissaire enquêteur en mairie de Saint-Paul et de Saint-Gilles-les-Hauts sont consultables sur le site de la préfecture.

1 533 529 202

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play