Cyclone Batsirai : un navire mauricien s'échoue à Saint-Philippe, les opérations de sauvetage sont périlleuses

faits divers saint-philippe
Navire mauricien échoué
©La caz volcan
En plein cyclone Batsirai, un navire mauricien s'est échoué à Saint-Philippe, ce jeudi 3 février, vers 22h. Onze personnes sont à bord. Une tentative d'opération d'évacuation est en cours, mais très périlleuse. D'importants moyens de secours sont engagés. Ce pétrolier navigue à vide.

Le navire mauricien en difficulté au large du Tremblet à Saint-Philippe, s'est échoué vers 22h. Onze personnes se trouvent à bord.

Le navire s'est échoué

Des opérations de sauvetage sont en cours pour venir en aide à l'équipage du "Tresta Star". Une tentative d'opération d'évacuation est menée, mais elle est complexe et périlleuse. Le navire s'est échoué sur la coulée de 2007, entre la pointe du Tremblet et la pointe du Brûlé. Il se situe donc dans les roches volcaniques et à environ deux kilomètres de la route nationale.

Le colonel Frederic Léguillier , Directeur du SDIS, le sous préfet de Saint-Pierre Lucien Giudicelli et le colonel Henri-Claude Pothin coordonnent les opérations de sauvetage
©Loïs Mussard

2km de coulée de lave entre la route et la mer

Un PC opérationnel a été déployé sur la route des laves. Les secours ont établi une ligne de vie depuis cette route pour mener jusqu'au navire échoué dans la roche. Les secours doivent parcourir deux kilomètres à pieds entre leurs véhicules et le littoral où s'est échoué le navire.

Cette configuration rend très difficiles les opérations de sauvetage de l'équipage encore à bord. Pour le moment, aucun contact n'a été établi avec cette équipage de onze personnes.

Secours navire échoué Tremblet Tresta Star
Les secours ont établi une ligne de vie depuis la route des laves pour aller jusqu'au navire échoué ©Loïs Mussard

Sauveteurs et équipes médicales

D'importants moyens de secours sont engagés sur place.  A ce stade, 32 personnels sont engagés : sauveteurs et équipes medicales. Les opérations de secours sont dirigées par la marine nationale sous la coordination du CROSS. Les équipes du SDIS sont sur place. La brigade nautique de Sainte-Rose également. La gendarmerie a également mobilisé les hommes du peloton de secours en montagne (PGHM) et le GIGN. La police municipale de Saint-Philippe est elle aussi sur place.

Au Tremblet, un des centres d'hébergement d'urgence ouvert pour le cyclone Batsirai va servir à accueillir les naufragés. 

Les gendarmes de Saint-Philippe et le GIGN présents sur le site opérationnel de secours à Saint Philippe
Les gendarmes de Saint-Philippe et le GIGN présents sur le site opérationnel de secours à Saint Philippe ©Loïs Mussard

Une mer démontée

La priorité est de porter secours aux onze marins qui se trouvent à bord, mais les conditions de sauvetage sont extrêmement difficiles avec de la pluie, du vent, mais surtout une houle de 7 à 8 mètres qui fait tanguer le bateau prisonnier du récif de Saint-Philippe.

La mer est en effet démontée en raison du cyclone tropical intense Batsirai. Le cyclone tropical intense ne s'éloignera que très lentement au cours de la nuit prochaine, laissant donc l'île sous son influence périphérique encore plusieurs heures.Ces dernières heures, une tentative de remorquage pour éviter son échouement à la pointe du Tremblet avait été entreprise, mais sans succès.

Un pétrolier à vide

Selon le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu, "ce pétrolier navigue à vide". "Il n'y a donc à ce stade pas de risque de pollution maritime grave par hydrocarbure", écrit sur son compte Twitter le ministre ce soir.

 

Un tanker de 73m

Le "Tresta Star" est un tanker servant à transporter des produits pétroliers. Sa longueur est de 74 mètres, sa largeur de 16 mètres. Construit en 2019, sa capacité de chargement est de 2 924 tonnes.