publicité

Saint-Pierre : les étudiants kiné mettent la main au Téléthon

Malgré l'annulation de nombreuses manifestations prévues dans le cadre du Téléthon, l’opération menée par les futurs masseurs-kinésithérapeutes du sud a tenu bon. Ils ont fait bloc pour collecter des dons en faveur des malades atteints de myopathie.

© Lois Mussard Réunion La 1ère
© Lois Mussard Réunion La 1ère
  • IP avec Lois Mussard
  • Publié le
Le cri de ralliement a retenti à 8h dans les locaux situés à l’arrière de l’enceinte du Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Pierre : « 22 v’la les futurs masseurs-kinésithérapeutes qui se mobilisent ».
Tous les étudiants sans exception, les 22 membres de la première année, de blanc vêtus, piaffaient d’impatience pour des Travaux Pratiques pas tout à fait comme les autres.  La mission du jour, avec obligation d’acceptation : soigner les patients qui se présenteraient afin de collecter des dons dans le cadre du Téléthon 2018. 
© Lois Mussard Réunion La 1ère
© Lois Mussard Réunion La 1ère

Contre mauvaise fortune, bon cœur. En un tour de main, les étudiants se prennent au jeu et dépensent sans compter leur énergie, leur savoir-faire et leur bienveillance à l’égard de toutes les personnes qu’ils ont pu contacter pour les inviter à prendre part à l’opération.  
Dans des locaux relookés pour accueillir le public, les lumières sont chaudes et tamisées. L’ambiance est feutrée. Une petite musique douce complète le tableau pour offrir le maximum de bien-être aux personnes ayant décidé de répondre à l’invitation en apportant quelques euros de dons. 

Venir en aide aux malades atteints de myopathie

« Les malades atteints de myopathies constituent l’un des socles de nos futures interventions » confie Imraam Issabhaye, l’un des étudiants qui aspire à devenir masseur-kinésithérapeute. Le jeune homme avoue qu’ils se sont faits quelques frayeurs suite aux perturbations provoquées par les manifestations de ces dernières semaines mais qu’ils étaient « honorés de pouvoir participer à leur manière à collecter des dons pour la recherche ».  
Un engagement également apprécié par leurs professeurs et les patients d’un jour ayant répondu à leur appel. 
Le temps imposé pour l’exercice, 12 heures. Pour soigner et faire la promotion de leur savoir-faire. Sous l’œil attentif de leur responsable de section qui estime que ce type d’opération renforce la cohésion de groupe, la prise de confiance des étudiants tout en effectuant un geste solidaire en direction d’une grande cause. En matière de dons, objectif annoncé un peu plus de 1 000 euros à collecter. Bilan à suivre dans les prochains jours, mais déjà, une bouffée d’oxygène dans un climat difficile pour les organisateurs du Téléthon 2018, particulièrement impacté à La Réunion comme sur le plan national par le climat généré autour du mouvement des « Gilets jaunes ». 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play