Coronavirus : des pré-inscriptions scolaires dématérialisées pour la rentrée prochaine

éducation saint-pierre
Enfant allant à l'école, image d'illustration
(Photo d'illustration). ©Imaz Press
Crise sanitaire oblige, le public ne peut plus se rendre dans les mairies pour faire ses démarches. Pour les pré-inscriptions scolaires aussi il faut procéder autrement, un dispositif est déjà mis en place par certaines communes.
Il faudra procéder autrement pour les pré-inscriptions scolaires 2020 dans les écoles. Impossible en effet pour les parents de se rendre à la mairie pour inscrire son enfant pour l’an prochain. Les mairies ne recevant plus de public, elles ont du adapter leur mode opératoire.

 

Pré-inscriptions scolaires à distance

Ainsi, il est désormais possible de pré-inscrire l’enfant par mail. Le service des inscriptions scolaires reste aussi joignable par téléphone aux horaires de bureau.

Ainsi à Saint-Pierre, une adresse mail a été mise en place : inscriptions.scolaires@saintpierre.re

Le service des inscriptions scolaires est lui ouvert de 8h15 à 16h15 du lundi au jeudi et de 8h15 à 15h15 le vendredi.

 

Pour quels enfants ?

Il est ainsi nécessaire de pré-inscrire un enfant né en 2017 et qui doit faire sa première rentrée en petite section, un enfant né en 2018 pour l’accueil des moins de 3 ans en classe passerelle et Très petite section.

Cela concerne au aussi un enfant devant passer au Cours préparatoire (CP) et tout changement de situation, tel qu’un déménagement.

 

Quels documents ?

Plusieurs documents seront nécessaires pur réaliser la pré-inscription. Ainsi, il faudra fournir le livret de famille, un justificatif d’adresse de moins de 3 mois, comme une facture d’eau, d’électricité ou d’internet.

Un complément d’adresse de moins de 3 mois est aussi demandé, là aussi facture d’eau, d’électricité d’internet ou de la Caisse d’Allocation familiale. Enfin, une pièce d’identité du responsable est exigée.

A défaut de scanner, les photos des documents sont acceptées. Seuls les dossiers complets seront traités.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live