publicité

La taxe soda augmente pour faire baisser le sucre

Le prix des boissons sucrées va augmenter dans les prochaines semaines. C’est la conséquence de la mise en place, au 1er juillet dernier, de la fameuse "taxe soda" nouvelle version. Objectif : faire diminuer la quantité de sucre dans les boissons.
 

© D.R
© D.R
  • Antoine Garnier avec L.H.
  • Publié le
Depuis la création de cette taxe soda en 2012, les producteurs de boissons avec du sucre ajouté devaient payer une taxe forfaitaire. Or, pour les inciter à diminuer les quantités de sucre et d’édulcorants  dans leurs boissons, la nouvelle taxe est maintenant proportionnelle à la dose de sucre. 

Les boissons contenant du sucre ajouté, qui depuis 2013, étaient taxées à raison de 7,5 centimes d’euros par litre, le seront désormais, en fonction du taux de sucre ajouté, à partir d’un gramme de sucre par litre. Ainsi pour une boisson très sucrée, de 11 grammes de sucre pour un litre par exemple, la taxe pourrait atteindre 20 centimes.

Si le gouvernement a décidé de modifier cette taxe, c’est parce qu’elle n’incitait pas les industriels à diminuer la quantité de sucre présente dans leurs boissons. La lutte contre l’obésité et le diabète sont pourtant les deux principaux objectifs de cette surtaxe.

A La Réunion, les commerçants n’ont pas encore modifié leurs tarifs car la nouvelle taxe n’est pas encore appliquée par leurs fournisseurs. Mais ce sera chose faite dans les prochaines semaines. Reste à savoir si une augmentation de 20 centimes sur une bouteille d’un litre dissuadera les amateurs de sodas ?

Les consommateurs réunionnais interrogés par Antoine Garnier, semblent en tout cas majoritairement favorables à la mesure.

Nouvelle taxe soda MT

Sur le même thème

  • consommation

    Bactérie E. Coli : deux fromages retirés de la vente

    La société de fromagerie Alpine à Romans-sur-Isère dans la Drôme a demandé le retrait de la vente et le rappel immédiat de deux fromages Saint-Félicien et Saint-Marcellin. Il pourrait être responsable d’une infection à la bactérie Escherichia coli.
     

  • consommation

    Listéria : rappel de produits de la société Salaisons Mak-Yuen

    Des lots de plusieurs produits de la société Salaisons Mak-Yuen sont retirés de la vente. La présence de Listéria monocytogènes a été signalée. Cette bactérie peut être dangereuse, notamment pour les femmes enceintes, personnes âgées et personnes immuno-déprimées.

  • consommation

    Les prix reculent de 0,7 % en janvier

    Les prix ont reculé de 0,7 % le mois dernier. L’accélération de la baisse des tarifs des produits pétroliers s’accompagne de la baisse de saison des prix du transport aérien et, dans une moindre mesure, de celle des prix de l’alimentaire.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play