La Toussaint : l’inhumation reste la pratique la plus répandue à La Réunion

religion
20161028 Cimetiere
©Réunion1ère
Plutôt incinération ou plutôt inhumation, depuis une trentaine d’années les Réunionnais ont le choix pour leurs défunts.
Sur les 4000 décès par an, la grande majorité des défunts est inhumée.
L’affluence dans les cimetières pour la Toussaint souligne la préférence pour cette pratique à La Réunion.
Deux centres de crémation sont implantés dans l’île. Le plus ancien à Saint-Denis, à la Commune Prima, l’autre à la Ligne Paradis à Saint-Pierre.
Si la crémation se développe, elle reste minoritaire.
 
Les Réunionnais seraient en phase avec le Pape François qui a laissé entendre sa préférence pour l’inhumation.
Le père Grondin, curé de la paroisse du Chaudron rappelle  que cela de change rien pour les croyants :
« L’incinération n’est qu’une accélération du processus de décomposition du corps, nous deviendrons poussière après  l’incinération comme après l’inhumation, cela n’empêchera pas la résurrection. »
 
En images avec Rahabia Issa, Thierry Chenayer et Valérie Philogène.

©reunion