Transports de voyageurs : syndicats et patronat signent un accord pour l’avenir

social
Transports de voyageurs : syndicats et patronat signent un accord pour l’avenir
©IPR
Les acteurs du transport routier de voyageurs ont signé un accord, sous l’égide de l’Etat, pour protéger le maintien des acquis sociaux des salariés. Un accord qui ne concernera pas le conflit au TCO, mais qui offre des garanties pour l'avenir.

Un accord, qualifié d’ "historique" par ses signataires. Ce lundi 15 novembre, le MEDEF Réunion et plusieurs syndicats ont signé un accord pour garantir aux salariés le maintien de leurs acquis sociaux en cas de changement d’entreprise.

Selon la Fédération nationale de transports de voyageurs, cet accord signé sous l’égide de l’Etat, "permet de mettre fin à un vide juridique unique à l'échelle nationale qui pénalisait les salariés des entreprises de transports de voyageurs." Il va offrir de meilleures garanties d'emploi et il permettra aux collectivités de préserver la continuité de service public, toujours selon la FNTV Réunion.

"Une petite victoire"

On se souvient de la crise au TCO lors de cette rentrée scolaire, qui avait entraîné de nombreuses perturbations sur le réseau de transport scolaire. En cause, la reprise du marché par un nouveau prestataire, qui n’avait pas obligation de maintenir les acquis sociaux des salariés.

Avec ce nouvel accord, cette situation ne pourra pas se reproduire. "C’est une petite victoire par rapport au drame social que vivent actuellement nos collègues du TCO, qui malheureusement ne pourront pas bénéficier de cet accord," explique Joseph Magdeleine, représentant de l’intersyndicale transports.

Cet accord doit faire l’objet d’un décret de mise en application par l’Etat. En attendant, Joseph Magdeleine espère que les pouvoirs publics se l’approprieront dès maintenant, sans attendre sa publication officielle.