réunion
info locale

Un jeune conducteur contrôlé à 195 km/h à 15h00 sur la route des Tamarins

sécurité
Motards de la gendarmerie
©Réunion 1ère
Au volant de l'Audi de son père, il a été intercepté par les motocyclistes de la gendarmerie de Saint-Paul. Il rentrait de l’arrivée du rallye à Saint-Denis ce dimanche. Il a perdu immédiatement son permis.
Dans un communiqué, la Prévention routière souligne que la vitesse est à l'origine de deux des cinq accidents constatés ce weekend par la gendarmerie et qui ont envoyé à l'hôpital sept personnes.
Deux autres collisions ont pour origine l'alcool. Un refus de priorité a causé un cinquième accident.
 
Voici le communiqué de la Prévention routière :
 
Au cours du week-end écoulé, l'escadron départemental de sécurité routière de la gendarmerie de la Réunion a procédé à une quinzaine de services ciblant l'insécurité routière.

Ainsi, plusieurs contrôles de la vitesse ont été implantés sur les trajets de liaison empruntés par les coureurs du 47ème Tour Auto. Aucun véhicule participant à cette course n'a été contrôlé en infraction. Cette attitude respectueuse des compétiteurs envers le code de la route témoigne de leur engagement pour une route plus sûre et mérite d'être soulignée. 

Par contre plus de cent automobilistes ont été flashés ou interceptés , la triste palme revenant à cet agriculteur de 22 ans qui circulait au volant de l' Audi A3 de son père  à la vitesse enregistrée de 195 km/h, soit une vitesse retenue de 185 km/h pour une limitation à 110 km/h. Ces faits ont été constatés par les motocyclistes de ST-PAUL dimanche vers 15h00, route des Tamarins à hauteur de l'aire du tabac - Sens St Pierre / St Denis - Commune de Saint-Paul. 
Le jeune "chauffard" revenait justement d'une épreuve spéciale du rallye à laquelle il venait d'assister en spectateur. 

Son  permis de conduire à été retenu sur le champ et le mis en cause devra comparaître devant le tribunal de police de St Paul le 15 décembre 2016. 

Par ailleurs, au cours de cette même période, l'EDSR qui avait déployé une vingtaine de militaires,  a constaté 18 alcoolémies et une conduite sous stupéfiants . Au total, plus de 150 infractions, toutes liées aux comportements des usagers ont été enregistrées.

La vitesse est à l'origine de 2 des 5 accidents constatés ce WE par la gendarmerie et qui ont envoyé à l'hôpital 7 personnes. 2 autres collisions ont pour origine l'alcool et la cinquième procède d'un refus de priorité. 

Une nouvelle fois, se sont les mauvais comportements des usagers qui mettent en péril la sécurité de tous. Si l'attitude respectable des pilotes du rallye qui ont démontré que la course n'a pas d'existence sur route ouverte, pouvait servir d'exemple à tous les conducteurs, la sécurité routière n'en serait que grandie. 
 
Publicité