Un militaire du PGHM de La Réunion meurt dans un accident de parapente en Haute-Savoie

faits divers
6ème rencontres de la sécurité PGHM Saint-Benoit 131018
©Indranie Pétiaye (Réunion la 1ère)
L’adjudant-chef Jérémie Terryn, qui était affecté au PGHM de La Réunion depuis deux ans, a hier été victime d’une chute mortelle de 200 mètres en parapente à Talloires-Montmin, en Haute-Savoie.
 
La gendarmerie de La Réunion est en deuil. Un militaire du PGHM, le Peloton de gendarmerie de haute montagne de la Réunion, est décédé hier dans l’hexagone lors d’une permission.

L’adjudant-chef Jérémie Terryn a trouvé la mort  dans un accident de parapente sur la commune de Talloires-Montmin, en Haute-Savoie.

C’est l’émotion chez les collègues de l’adjudant-chef Terryn à l’annonce de son décès. Tous ici sont unanimes pour louer le courage et la détermination de ce passionné de montagne.
 

"C’était un grand professionnel"


"Il a voué toute sa vie à faire du secours en montagne. C’était un grand professionnel", confie un collègue. Le militaire était en poste à la Réunion depuis 2018 et il était père de 2 enfants.

L’homme de 50 ans a fait une chute mortelle de 200 mètres, rapportent nos confrères du Dauphiné Libéré qui explique que le militaire a eu un problème de pilotage au cours du vol.

Le parapentiste, expliquent les témoins, a effectué une autorotation avant de chuter mortellement. Il aurait été victime d’une fermeture de voile.

C’est le deuxième accident qui touche le peloton de gendarmerie de haute montagne de la Réunion en moins de 2 ans. L’adjudant Vincent François avait trouvé la mort en décembre 2018 dans les Alpes suisses en pratiquant le base-jump, un sport extrême qui consiste à sauter d’une falaise avec un parachute. Il avait 44 ans.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live