Wakashio : une marche citoyenne est organisée, ce samedi, à Maurice

pollution
Dauphins morts à l'île Maurice 28 août 2020
©Mak Cpim
Les conséquences de la marée noire qui a touché la côte Est de l'île Maurice n'ont pas fini d'engendrer des drames. Le fioul, a des effets sur le long terme. Jeudi, neuf dauphins, le bec empli de pétrole se sont échoués. Une marche citoyenne est organisée samedi pour dénoncer cette tragédie. 
Les dauphins sont les victimes les plus visibles de cette tragédie. Ce mammifère marin est commun à l'imaginaire des milliards de citoyens dans le monde. Qui n'a pas regardé un épisode de Flipper ? 
Voir les cétacés échoués, sans vie, sur le rivage de l'île Maurice est un crève-cœur. Les riverains ont ouvert le bec des petites victimes. Il est rempli de pétrole, révèle Défimédia.
 
Après l'accident du Wakashio, il a été question de son chargement. L'huile lourde est un terme assez ambigu pour ne pas désigner la matière réelle. Les cales du vraquier renfermaient ni plus, ni moins du fioul, d'ailleurs quand la coque s'est brisée en deux, la vérité s'est épanchée dans le lagon, a recouvert les plages et les rochers de l'île sœur. 
 

15 à 20 000 participants attendus samedi pour la marche citoyenne


Samedi 29 août 2020, les Mauriciens organisent des marches citoyennes. Via les réseaux sociaux, des rassemblements sont prévus aux quatre coins de la planète. Un Mauricien comptabilisait,ce jeudi soir, 18 décès de dauphins le long de la côte Est de l'île sœur. 
Les autorités mauriciennes ont été informées de ce mouvement spontané. Elles attendent 15 à 20 000 participants, mais les derniers événements risquent de provoquer une hausse importante du nombre de manifestants.

La marche partira de la cathédrale de Saint-Louis pour emprunter les rues John-Kennedy, Pope-Hennessy, Jules Koenig, La Chaussée et Edith-Cavell. Les organisateurs de la marche estime qu'elle devrait prendre fin vers 16h, écrit Le Mauricien.
 

L'élimination des conséquences de la marée noire va prendre des années


À Maurice, sans avoir une vision globale de la situation écologique de la planète, les événements récents démontrent que la vie est de plus en plus menacée dans le monde. Nettoyer les traces visibles de la marée noire, n'aura pas d'effets sur les conséquences invisibles. L'Express de Maurice a interrogé Yann Von-Arnim, océanographe et spécialiste de biologie marine qui collabore avec la Mauritius Marine Conservation Society (MMCS) et la Mauritius Scuba Diving Association (MSDA) : "L’huile lourde part et revient, s’infiltrant entre les roches et dans le sable".

Pour l'océanographe, des spécialistes doivent intervenir de toute urgence dans la mangrove, zone environnementale sensible, "le nettoyage prendra plusieurs mois ou même un an et plus, avant d’être complété à 100 %", puis de préciser, "Il ne faut surtout pas utiliser de produits qui vont redonner un beau coup d’œil au paysage, mais qui sont en réalité toxiques".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live