COVID-19 : la vaccination pour les 12-17 ans désormais possible à Saint-Pierre et Miquelon

coronavirus saint-pierre (spm)
vaccination
Image d'illustration ©Byjeng - Getty Images
Cinq cents doses du vaccin Pfizer sont arrivées dans l'archipel. Elles seront proposées aux adolescents dès aujourd'hui au centre hospitalier de Saint-Pierre, en fin de semaine à Miquelon.

Feu vert à la vaccination pour les adolescents de l'archipel. Ouverte depuis le 15 juin en France pour les 12-17 ans, la campagne s'appuiera sur le vaccin Pfizer-BioNTech. Cinq cents doses de ce vaccin ARN sont arrivées à Saint-Pierre par avion, sur le vol direct du 5 juillet.

Depuis le mercredi 7 juillet, les adolescents qui souhaitent se faire vacciner peuvent se présenter dans le hall du centre hospitalier François Dunan de Saint-Pierre, sans rendez-vous, entre 17h30 et 20h. Accompagnés d'un parent, ils devront également se munir d'une autorisation parentale délivrée sur place ou sur le site de la préfecture de Saint-Pierre et Miquelon. Un deuxième accueil est prévu à Saint-Pierre vendredi 9 juillet.
Pour les jeunes Miquelonnais, la vaccination sera possible vendredi matin.

Une fenêtre de vaccination limitée

 

Les autorités sanitaires souhaitent procéder à une vaccination rapide de tous les adolescents volontaires. En effet, le vaccin Pfizer-BioNTech ne se conserve que quatre semaines. Seul vaccin pour le moment homologué par l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour une inoculation à des mineurs, il a une durée de conservation moindre que le vaccin Moderna. Ce dernier est encore proposé aux adultes de l'archipel jusqu'au mois de septembre. 

La deuxième raison de cette vaccination rapide des jeunes est d'ordre sanitaire. "Il s'agit à la fois d'agrandir l'immunité collective de la population de l'archipel et de proposer aux étudiants qui doivent bientôt se rendre au Canada de partir avec un parcours vaccinal complet", explique le directeur du CHFD Patrick Lambruschini

Comme pour le vaccin Moderna, le Pfizer-BioNTech nécessite une deuxième injection, à Saint-Pierre et Miquelon elle sera réalisée 21 jours après la première. L'arrivée sur le territoire de nouvelles doses est d'ores-et-déjà prévue. 

Le reportage de Martine Briand et Jérôme Anger :