Des Jeux Olympiques à Saint-Pierre et Miquelon, un parcours riche et passionnant pour le météorologue Philippe Guilbert

Prévisionniste à météo France, Philippe Guilbert est de passage à Saint-Pierre et Miquelon pour un remplacement estival au sein de la station locale de Météo France.

© JUNJI KUROKAWA / AFP
© JUNJI KUROKAWA / AFP
  • Par Anne-Claire Revert
  • Publié le

C’est par hasard que Philippe Guilbert se lance dans les études de météorologie, lui qui s’orientait vers un métier dans le domaine de l’électronique. Une fois le diplôme de météorologue en poche, c’est au sein de la station de météorologie de Nancy qu'il est d'abord affecté. C’est d’ailleurs à cette époque qu’il fait la connaissance de Patrick Boez.

À lire aussi : En été comme en hiver, des températures toujours plus chaudes dans l'archipel

S’ensuit un parcours professionnel riche en découvertes et en pratiques de la météo. Prévisionniste aux îles Kerguelen en 1987, à Brest pour le tour du monde à la voile d’Olivier de Kersauson en 1989 ou encore à Albertville lors les jeux olympiques de 1992, il s’installe ensuite à Perpignan où il passera le reste de sa carrière.

Découverte de l’archipel

 

C’est en 2016 que Philippe Guilbert met le pied sur l’archipel pour un remplacement estival à la station locale de Météo France. Il tombe sous le charme des îles et de ses habitants et tisse des liens forts avec ses collègues. Ce passionné de voile et de nature revient cet été encore sur le caillou pour donner les prévisions météo qui rythme notre quotidien.

Philippe Guilbert était l’invité de Marie-Xavière Giraud dans l’émission Dans ma bulle.

 

vos programmes tv