La fête des mères, une tradition qui fait réfléchir

Dans ce nouvel épisode de Prends soin de toi, Anne Dorr nous parle de la fête des mères et s’interroge sur le choix d’être mère ou non. 

© Pixabay
© Pixabay
  • Anne Dorr
  • Publié le

La fête des mères, la journée ou l’on remercie nos mamans pour tout l’amour donné depuis la naissance, fêtée depuis 1950 après la création d’une loi qui atteste de sa date, le dernier dimanche du mois de mai.  

La fête des mères, bien qu’elle soit remplie de bonne volonté, a été créée pour encourager les femmes à donner naissance. À la base elle était même nommée “la Fête des Mères de Familles Nombreuses”. Au milieu du 19ème siècle, la natalité en France entrait en baisse face celle de l’Allemagne qui augmentait. L’Etat Français décida de créer cette fête pour augmenter la natalité dans l'espoir de repeupler le pays. Être mère était devenu le devoir de la femme. Désormais, procréer est devenu un choix, car il peut être personnel, socio-politique et peut dépendre de plusieurs facteurs. En France, 5% des femmes ne souhaitent pas être mère.  

À lire aussi : Les mamies sont à l'honneur ce week-end 

Chloé Chaudet a décidé de ne pas avoir d’enfants, elle explique tout dans un livre intitulé “J’ai choisi de ne pas être mère” dans lequel elle présente sans tabou ses pensées, et les remarques qu’elle a pu subir en faisant ce choix. C’est une interrogation sure “pouvoir choisir d’être mère ou pas” et “est-ce qu’une femme est femme si elle est mère”. Avant elle, Simone de Beauvoir Avait créées plusieurs débats sur le sujet durant le 20ème siècle, et finit par affirmer “qu’être mère est une aliénation pour les femmes” 

Écoutez le Podcast d'Ann Dorr "#21 le choix d’ëtre mère, ou pas."

Fête des mères Ann Dorr