Des technologies de pointe pour tenter de localiser l'épave du Ravenel au large de Saint-Pierre et Miquelon

C'est un navire flottant qui aura la tâche de retrouver un autre navire, disparu en mer au large de St-Pierre et Miquelon il y a une soixantaine d'années : le Ravenel. Son nom, le DriX, un drone flottant de la société française iXblue. Il sera aidé par le logiciel Mothy développé par Météo France. 

  • Par Anastasia Laguerra
  • Publié le , mis à jour le

300 000 euros c'est le montant de l'apport de l'Etat pour le lancement de ces nouvelles recherches pour retrouver le Ravenel, le chalutier disparu en 1962 avec 15 personnes à bord, au large de l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon.

À lire aussi : Disparition du Ravenel : retour sur une tragédie de l'histoire maritime

Et c'est en partie sur le DriX que le gouvernement français a misé. Il s'agit d'un drone de surface de très haute technologie. L'engin a quitté la Ciotat ce jeudi 14 avril, dans les Bouches du Rhone. Son arrivée à Saint-Pierre et Miquelon est prévue pour le 10 mai.

Gervais Nitcheu et Denis Rousseau Kaplan ont assisté aux derniers essais, et se sont rendus dans les ateliers d'iXblue, où le drone a été conçu. 

 

La nouvelle campagne de recherches qui sera menée par les services de l'Etat du 17 mai au 17 juin pour retrouver l'épave, intègre aussi Météo France. Grâce à la technologie du big data et aux modèles informatiques, l'organisme a développé une application innovante capable de reconstituer la dérive d'un objet flottant.

Emmanuel Deshayes et Emmanuel Gire nous emmènent dans les locaux de Météo-France à Toulouse où l'outil a vu le jour.

 

 

Le magazine À La Une en intégralité.

 

vos programmes tv