Elie Claireaux, ambassadeur et ardent défenseur de l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon

Elie Claireaux était un homme libre est engagé qui a consacré sa vie au service de l’archipel et de ses habitants.

  • SPM la 1ère
  • Publié le

Elie Claireaux est né à Saint-Pierre le 18 avril 1937. Il est l’ainé d’une fratrie de sept enfants. A 14 ans, il quitte l’archipel pour la métropole. Il passe son baccalauréat à Angers en 1951 et poursuit avec des études d’ingénieur en électricité. Son diplôme en poche, il rentre sur son archipel natal et devient professeur de mathématiques et physique chimie au lycée de Saint-Pierre.

A lire aussi: L'auteure Thérèse Gervain-Claireaux rend hommage aux disparus en mer autour de Saint-Pierre et Miquelon

Syndicaliste à la CFDT, il est passionné et engagé dans les différentes campagnes de défense des droits de pêche de Saint-Pierre-et-Miquelon. En pleine crise de la morue en 1993, aux côtés des élus de l’archipel, il est de ceux qui sont emprisonnés à Saint-John’s de Terre Neuves après l’arraisonnement des chalutiers locaux dans les eaux Canadiennes.

Profondément attaché à l’archipel, il n’hésite pas afficher ses convictions comme en 1989 lorsqu’il écrit un message au Président de la République à même l’avion militaire.

A lire aussi : Disparition d'Elie Claireaux : une vie d'engagement pour Saint-Pierre et Miquelon

Elie Claireaux s’investit aussi dans la vie locale. Il est élu en 1994 à la tête du conseil économique et social. Il œuvre pour la sauvegarde du patrimoine de son territoire. Et il est également président du Hockey sporting Club et directeur de l’ancienne patinoire. Elie Claireaux décède à Rennes le 22 octobre 2019.

Son portrait réalisé par Alexandra Hernandez.

 

présenté par