st-pierre & miquelon
info locale

Mission d'une délégation d'éco-organismes à Saint-Pierre

environnement
tri
©SPM1ere
La visite d'éco-emballage et éco-DDS s'inscrit dans le cadre d'un bilan d'étape en matière de tri des déchets. Et dans ce domaine, Saint-Pierre fait figure de bon élève en outremer. 

Une affaire qui marche 

Avec 210 tonnes de verre collectées en 2015, la commune de Saint-Pierre se classe numéro 1 en outre-mer dans le domaine.
Ces chiffres font le bonheur de la mairie qui depuis près de 5 mois maintenant a aussi lancé le tri des emballages ménagers légers en carton et en plastique. 

Pour la fin de l'année 2016 l'objectif est de collecter 226 tonnes de ces emballages (verre, carton et plastique).

Mais il reste encore des améliorations à apporter. Dans les consignes de tri mais aussi dans la mise en place d'autres fillières. 

Les détails de Lynda Saci et Aldric Lahiton

©saintpierremiquelon


Déchets dangereux

dds
©SPM1ere

Certaines filières de tri sont encore à développer. C'est le cas pour les DDS, autrement dit, les déchets diffus spécifiques ou déchets dangereux. 
A Saint-Pierre le système de collecte est en place, mais le conditionnement et le transport restent à mettre en oeuvre.

Des représentants de la structure Eco-DDS ont visité les installations de la déchetterie muncipale lundi.
Jeudi ils recontreront une entreprise québécoise afin de tenter de mettre en place une procédure de collecte conforme aux transports maritimes et à terme le traitement de ces déchets dangereux. 

Les détails de Lynda Saci
©saintpierremiquelon

 

Publicité