st-pierre & miquelon
info locale

Chantier de la future Centrale EDF : polémique autour de l'arrivée de 13 travailleurs roumains

économie saint-pierre (spm)
Chantier EDF
Chantier EDF ©DCNS / HF / ENERIA / INGEROP
Leur arrivée fait débat et enflamme les réseaux sociaux. Une équipe de soudeurs roumains, 13 au total, est  sur l'archipel depuis mercredi 9/04, afin de travailler sur le chantier de la nouvelle centrale EDF pour le compte d'un sous-traitant du maître d'oeuvre DCNS. Au détriment de l'emploi local ?
L'affaire fait grand bruit à Saint-Pierre. 13 travailleurs roumains sont arrivés mercredi 9 avril pour compléter les effectifs employés sur le chantier de la future centrale électrique. Ils ont été embauchés pour le compte d'un sous traitant du maître d'oeuvre DCNS. Ils n'ont pas encore l'autorisation de travailler mais déjà des voix s'élèvent pour dénoncer leur embauche encore hypothétique, alors que de nombreux saint-pierrais, formés au soudage, sont actuellement demandeurs d'emploi.


Stéphane Artano , Président du Conseil Territorial et leader du mouvement local "Archipel Demain" estime qu"'on marche sur la tête" et demande des explications à DCNS, titulaire du chantier. Il exhorte également les parlementaires (Karine Claireaux et Annick Girardin, encore députée pour quelques semaines) à saisir le ministre de tutelle de DCNS, Yves Le Driant.

L'interview intégrale de Stéphane Artano, par Frédéric Lahiton et Stéphane Bry
STEPHANE-ARTANO-REACTION-ROUMAINS by spm1ereRéaction également scandalisée de Yannick Cambray, président de la section locale du PRG, et membre du bureau de la formation locale Cap Sur l'Avenir

YANNICK-CAMBRAY-REACTION-ROUMAINS by spm1ereToute la question sera sans doute de savoir si la procédure, c'est-à-dire l'offre de Pôle Emploi, a été publiée dans les règles et s'il existe ou non sur le territoire des personnes ayant la qualification réellement requise.
En tout cas, le président de la Fédération des Entrepreneurs et Artisans du Bâtiment et des Travaux Publics de Saint Pierre et Miquelon (FEABTP) s'insurge déjà.  Roger Hélène est interrogé par téléphone par Emilie Boulenger.

Travailleurs roumains : la position de la FEABTP


A Saint-Pierre, la Préfecture a également réagi en fin d'après midi de vendredi, à travers un communiqué dans lequel elle rappelle la procédure applicable lors de l'introduction de main d'oeuvre étrangère. Dans le processus d'étude du dossier, les représentants de l'Etat précisent qu'ils "seront vigilants quant au respect de la réglementation en vigueur". Ils estiment avoir "été mis devant le fait accompli" puisque les 13 travailleurs roumains sont arrivés sur le territoire avant que l'offre d'emploi, obligatoire, n'ait été diffusée par Pôle Emploi.

Le communiqué de la Préfecture de Saint-Pierre et Miquelon
Travailleurs roumains : le communiqué de la Préfecture
Travailleurs roumains : le communiqué de la Préfecture

Travailleurs roumains : le communiqué de la Préfecture

Publicité