st-pierre & miquelon
info locale

Miquelon-Langlade : troisième cachalot échoué. Pourquoi meurent-ils ?

environnement saint-pierre (spm)
Un troisième cachalot retrouvé mort échoué à Miquelon-Langlade
Un troisième cachalot retrouvé mort échoué à Miquelon-Langlade ©Jérôme Anger
Après deux globicéphales, un dauphin, et deux premiers cachalots, c'est le troisième mammifère de cette espèce à s'échouer cet hiver sur les côtes de Saint-Pierre et de Miquelon-Langlade. Une mortalité constatée dans l'Atlantique nord, jugée inhabituelle par les spécialistes. Explications
Un nouveau mammifère marin a été découvert mort échoué jeudi 20 mars sur la côte ouest de l'Ile de Miquelon-Langlade. Un cachalot de 15 mêtres de long, c'est le troisième échoué cet hiver sur les côtes de l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon, avec également deux globicéphales et un dauphin. Une situation jugée hors du commun par les spécialistes.

Les prélèvements n'expliqueront pas la mort


En raison des mauvaises conditions météo, les agents agréés n'ont pas encore pu se rendre sur place pour effectuer de prélèvement, ils devraient avoir lieu mardi prochain. Mais comme ses prédécesseurs, l'animal est déjà en état de décomposition, et les prélèvements de graisse envoyés au laboratoire du Réseau National d'Echouage (RNE) à La Rochelle ne délivreront que des informations génétiques sur l'animal, grâce à son ADN. Impossible donc de connaître les causes précises de la mort de ce cétacé, ainsi que ceux qui l'ont précédé.
cachalot mort sur le côtes de Langlade
Troisième cachalot mort échoué sur le côtes de Langlade ©Jérôme Anger


De nombreuses  hypothèses


Mais les scientifiques de l'Observatoire des mammifères marins au sein de l'Université de La Rochelle, auquel se rattache le RNE, émettent plusieurs hypothèses pour expliquer la mortalité des cachalots échoués.
Selon Olivier VAN CANNEYT, coordinateur de l'Observatoire, les causes peuvent être naturelles, en lien à la durée de vie de l'animal, qui est d'environ 70 ans, ou à une maladie qu'il aurait contractée.
Les cachalots peuvent également avoir été victimes d'anomalies d'orientation liées à la topographie de leur environnement marin.

La responsabilité humaine


Mais la mort de ces cétacés est également parfois causée par les actions humaines :

  • la collision avec un navire
  • les captures accidentelles dans les engins de pêche
  • les perturbations sonores. Les mammifères marins y sont très sensibles, ils ont besoin de produire des sons pour trouver leur nourriture. Hors l'A'tlantique nord présente un environnement sonore particulièrement perturbé par la pêche et le transport maritime.
  • les pathologies dues aux changements climatiques et de l'Environnement, tels que les variations de températures assez brutales auxquelles les cétacés ne peuvent s'adapter. Elles provoquent par exemple des blums d'algues qui provoquent des toxines qui vont les intoxiquer, un phénomène constaté de plus en plus régulièrement sur les côtes Est américaines notamment
  • la pollution marine directe

Pétrole et Gaz de schiste en cause ?


Aux yeux d'autres spécialistes, les cachalots pourraient être également victimes de perturbations sismiques, nombreuses dans ce secteur de l'Atlantique nord proche de Terre Neuve où le Canada extrait du pétrole off-shore, et où des recherches sont actuellement menées afin de préparer l'extraction de gaz et de pétrole de schiste.

L'interview téléphonique d'Olivier VAN CANNEYT, coordinateur de l'Observatoire des mammifères marins au sein de l'Université de La Rochelle

Mort des cachalots : Olivier VAN CANNEYT, coordinateur de l'Observatoire des mammifères marins - La Rochelle



Le reportage de Véronique Urtizbéréa et Jérôme Anger


Troisième cachalot mort échoué à Miquelon... by spm1ere
Publicité