Plateau Continental : La réponse de Laurent Fabius aux inquiétudes de Gérard Grignon

économie saint-pierre (spm)
Laurent Fabius
Laurent Fabius ©franceonu photo/Martin Loper
Le Ministre des Affaires Etrangères répond à Gérard Grignon, qui l'avait récemment alerté sur ce qu'il considérait comme de l'inaction préjudiciable au dossier de l'extension du Plateau Continental.  Laurent Fabius juge l'envoi d'une "lettre d'objection" aux canadiens juridiquement "sans effet".
Le 10 janvier dernier, le Conseiller Economique, Social et Environnemental,  représentant de Saint-Pierre et Miquelon, avait écrit au Ministre des Affaires Etrangères afin de l'alerter sur ce qu'il considérait comme de l'inaction préjudiciable au dossier de l'extension du Plateau Continental. Gérard Grignon demandait notamment à Laurent Fabius d'émettre une "lettre d'objection" afin de s'opposer aux arguments déjà développés par le Canada. Le Ministre vient de lui faire parvenir sa réponse.

Fabius juge le dossier "pertinent"


Dans sa réponse à Gérard Grignon, le Ministre des Affaires Etrangères souligne la « pertinence » du rapport du Conseil Economique, Social et Environnemental, sur les atouts que la France tirerait d’une extension de son plateau continental, « notamment au large de Saint-Pierre et Miquelon ».
Et Laurent Fabius s’en tient à la stricte doctrine édictée par François Hollande sur ce dossier. Il rappelle la position « très claire » de la France exprimée par le Président de la République dans un communiqué du 24 juillet 2013 »
Une position visant à « défendre les intérêts de l’archipel concernant l’extension du plateau continental au large de Saint-Pierre et Miquelon ».

Dossiers français et canadiens étudiés dans la même session


Et le Ministre des Affaires Etrangères rappelle que « dans un entretien à la Chaine Outremer 1ère, le Président a fixé la date de dépôt du dossier auprès de la Commission des Limites du Plateau Continental au mois d’avril prochain .
Selon Laurent Fabius, la demande complète de la France sera donc présentée lors de la prochaine session plénière de cette commission des Nations Unies. Session au cours de laquelle le Canada déposera également sa propre demande.

Lettre d'objection "sans effet"


Et le Ministre en conclut que dans ses conditions, la « lettre d’objection » aux arguments canadiens, que Gérard Grignon appelait de ses vœux dans son courrier, s’avèrerait donc juridiquement sans effet .

La lettre de Laurent Fabius à Gérard Grignon