Saint-Pierre et Miquelon : trois experts proposent une concentration des collectivités, Annick Girardin approuve

gouvernement
Séance officielle CT 2015
©SPM 1ère
Les personnalités qualifiées mandatées par la Ministre des Outre-mers lui ont remis ce vendredi un rapport préconisant une évolution institutionnelle pour l'Archipel. Et en particulier une hypothèse de Collectivité Territoriale nouvelle, qui serait constituée de la réunion des élus des deux communes
Les trois experts locaux Denis Detcheverry, Marc Plantegenest et François Zimmermann ont remis ce vendredi les conclusions de leur mission à George Pau Langevin, au ministère des Outre-mers à Paris. Leur rapport final, d'une vingtaine de pages, propose deux « orientations pour un changement de statut », avec deux schémas institutionnels différents.
 

Le Conseil Territorial, futur "Congrès" constitué des élus municipaux ?

Le rapport revient sur la proposition de Collectivité Unique formulée par le Conseiller d'Etat Laurent Olléon. Mais il avance également une autre hypothèse, de collectivité territoriale nouvelle, dont les élus seraient ceux des 2 Conseils Municipaux des communes de Saint-Pierre et de Miquelon. La population locale devrait à présent être consultée par référendum au début de l'été.
Les trois experts ses sont exprimés à leur sortie de la Rue Oudinot. Il s'agit dans l'ordre de François Zimmermann, Denis Detcheverry et Marc Plantegenest. Ils sont au micro d'Angélique Le Bouter.

Interviews des personnalités qualifiées

 

Annick Girardin : " évoluer pour jouer  à partie égale " avec le reste du monde

annick girardin
annick girardin ©SPM 1ère


Invitée de l'édition d'info radio, la Ministre de la Fonction Publique a été la première à réagir à la nouvelle proposition d'évolution faite par les experts. Elle a rappelé qu'elle était favorable à la mise en place à Saint-Pierre et Miquelon d'une Collectivité Unique, hypothèse qui aujourd'hui a "peu de chances de passer".

"Premier pas"

Pour Annick Girardin, "la création d'un Congrès émanation des deux communes permet de faire un premier pas avant la Collectivité Unique, répond au besoin de changement institutionnel, tient compte des inquiétudes exprimées, et apporterait davantage de transparence", afin que "Saint-Pierre et Miquelon se prépare à un monde différent, et joue à partie égale avec un monde qui a su évoluer, sauf nous". 

Dans le cas d'un vote favorable de la population lors du prochain référendum, le processus démocratique devant l'Assemblée Nationale et le Sénat imposerait un report de quelques mois de l'élection du Conseil Territorial nouvelle formule, qui  pourrait alors intervenir début 2018. 

©saintpierremiquelon

L'actuel Président du Conseil Territorial, Stéphane Artano, n'a pas encore réagi aux nouvelles propositions présentées à la Ministre des Outre-mers. Il exprime depuis plusieurs mois une opposition ferme à une modification institutionnelle qui interviendrait avant la prochaine échéance électorale.


Les Outre-mer en continu
Accéder au live