Sommet en Océanie pour lutter contre le diabète et l'obésité

santé
Obésityé
©CHASSENET / BSIP
Les pays insulaires du Pacifique se réunissent du 20 au 22 juin à Tonga pour tenter de lutter plus efficacement contre les fléaux du diabète et de l'obésité qui ne cessent de progresser dans cette région, a-t-on appris jeudi de source officielle.
"On a élaboré beaucoup de stratégies, de plans d'action. Mais jusqu'à présent, peu de mesures ont été concrétement mises en oeuvre et la crise s'aggrave", a expliqué à l'AFP Colin Tukuitonga, directeur général de la CPS (Communauté du Pacifique).

"Il n'y a eu aucun impact sur l'obésité ou le diabète. On est arrivé nulle part", a également déploré ColinTukuitonga, soulignant que "le réchauffement climatique et les maladies non transmissibles (MNT) étaient les deux grandes crises de de l'Océanie". Les 22 États et territoires insulaires, membres de la CPS, participent donc, la semaine prochaine à un sommet entièrement dédié à la lutte contre les MNT, dans l'archipel de Tonga où plus de 80% de la population souffre d'obésité.
 

Les personnes de 30 à 50 ans sont de plus en plus touchées

Tonga a cependant été le premier pays de cette zone à mettre en place en 2004 une politique de lutte contre l'obésité, basée entre autres sur une hausse des taxes sur les produits sucrés, l'alcool ou les nouilles et une baisse de la fiscalité sur les fruits, les légumes et le poisson.

Dans de nombreux pays, comme Fidji, Nauru ou les îles Mashall, 90% de la nourriture est importée, dont beaucoup de produits hautement transformés, riches en sucre, en sel et en gras. Neuf des dix pays les plus touchés par l'obésité dans le monde sont des îles du Pacifique. "Les forces vives de ces petites îles, c'est à dire les gens de 30 à 50 ans, sont de plus en plus touchées, ce qui rend le développement économique encore plus difficile", a indiqué le directeur général de la CPS.