Une soeur des djihadistes réunionnais Fabien et Jean-Michel Clain devant un juge

justice
Tribunal de Paris
©JOEL SAGET / AFP
Une soeur des djihadistes, originaires de La Réunion, Fabien et Jean-Michel Clain a été déférée samedi matin à Paris devant un juge antiterroriste en vue de sa mise en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle, a-t-on appris de source judiciaire.
Anne-Diana Clain, née en 1975, a été arrêtée mardi soir à l'aéroport parisien de Roissy avec son conjoint, déjà mis en examen jeudi pour association de malfaiteurs terroriste, et leur fils aîné. La famille avait été expulsée par la Turquie, porte d'entrée vers la Syrie pour les candidats au djihad.
 
Depuis une décennie, le nom des frères Clain hante quasiment tous les dossiers djihadistes français. L'aîné, Fabien, fut la voix de la revendication audio des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. Son petit-frère, Jean-Michel, chantait derrière lui sur cet enregistrement diffusé par le groupe Etat islamique. Ils sont soupçonnés de se trouver actuellement en Syrie.

Les Clain, d'origine réunionnaise, ont attiré l'attention des services de renseignement français dès 2006. Ils évoluaient alors au coeur d'un groupe de jeunes salafistes toulousains qui allaient et venaient entre la France, la Belgique, la Syrie et l'Egypte et étaient soupçonnés de recruter et d'acheminer des candidats au djihad vers l'Irak.