VIDEO. Bonaparte, côté noir 

histoire
Le 20 mai 1802, Bonaparte, premier Consul de France, fait voter le décret de rétablissement de l’esclavage. Les conséquences sont terribles : rétablissement de la traite des noirs, massacres sanglants dans les Caraïbes, de la Guadeloupe à Saint-Domingue, validation de la théorie du préjugé de couleur, c’est-à-dire l’origine du racisme moderne. Ce documentaire revient sur cette décision qui dévoile la face la plus sombre du futur empereur. Avec des historiens et les témoignages fictifs des acteurs de l’époque Bonaparte, l’Abbé Grégoire, Toussaint Louverture et Bélu.

20 mai 1802 : Bonaparte fait voter le décret de rétablissement de l'esclavage. Par cet acte est renié le plus emblématique des idéaux révolutionnaires : celui qui abolissait l’esclavage. Ce docu-fiction revient sur les enjeux et les conséquences de cette décision. 

En ce 30 floréal de l’an X (20 mai 1802), Bonaparte, alors premier consul, signe la loi rétablissant l'esclavage et la traite des "nègres". Ce faisant, il renie un des principes fondamentaux de la Révolution Française qui stipule que "les hommes naissent libres et égaux en droits". Ce décret rétablit donc l’esclavage dans les colonies, notamment en Guyane, Guadeloupe et à Saint-Domingue, alors qu’il y était aboli depuis 1794. 

VIDEO. Bonaparte côté noir 
Bonaparte en premier consul par le baron Antoine-Jean Gros ©Injam Productions / DR

Des conséquences terribles

Une répression sanglante est menée en Guadeloupe et à Saint Domingue avec les assassinats ou les emprisonnements systématiques des personnalités noires contestataires dont l'emblématique Toussaint Louverture. Des camps de déportation sont créés en Bretagne et en Corse que Bonaparte utilisera comme bagne pour emprisonner l'élite intellectuelle, politique et militaire haïtienne et guadeloupéenne, . 

VIDEO. Bonaparte côté noir 
©Injam Productions

La fin des Lumières

C’est cette période charnière, entre la fin du "Siècle des Lumières" et le début du racisme moderne, qui est évoquée dans ce docu-fiction. Des analyses d’historiens sont illustrées par des séquences dans lesquelles des acteurs incarnent quelques-uns des protagonistes majeurs de la période. La parole est ainsi donnée à l’abbé Grégoire, farouche abolitionniste, à Toussaint Louverture, l’ancien esclave devenu gouverneur mais aussi à Bélu, planteur et négrier et à Napoléon.

VIDEO. Bonaparte côté noir 
Toussaint Louverture ©Gallica / Bnf

Retour dans ce docu-fiction "Bonaparte, côté noir" sur une décision qui dévoile un des côtés sombres du futur empereur.

Réalisation : Dominique Maestrati
Production : Injam Productions
© 2016