VIDEO. Chris Combette au Biguine Jazz

musique

Le chanteur guyanais Chris Combette est un des auteurs remarqués de la World Music. Le cantonner à un seul style musical est réducteur tant ses compositions sont empreintes des sonorités qui forgent le répertoire créole. Découvrez son concert au Biguine Jazz Festival.

Né en Guyane, de parents martiniquais, Chris Combette se forge une identité de part et d’autre de l’Atlantique, dans la Caraïbe, l’Amérique du Sud et l’Europe. C’est dès son adolescence, à la Martinique, que l’auteur-compositeur se passionne pour la musique. Début des années 1970, Chris Combette crée son premier groupe, Les Agils, il est encore lycéen. En 1975 il quitte la Martinique et entame des études d'informatique.

Bassiste du groupe Cristal

Il écrit son premier titre "Pa sa", tout en devenant le bassiste du groupe Cristal aux côtés notamment de Franck Donatien, Pipo Gertrude et Tony Chasseur. Dans les années 80, il fonde le groupe Silence et édite un premier 45 tours. Puis il entame une carrière solo en 1990. L’album "Plein Sud" en 1994, lui vaut le prix Sacem du meilleur compositeur pour le titre "Lè Sièl Si Ba". "Salambô" en 1996 lui ouvre une carrière internationale. Il se produit dans de nombreux festivals : San Francisco, Houston, Montréal, Kingston, La Rochelle, Angoulême. En 2003 sort l’album "La Danse de Flore""Les Enfants de Gorée" en 2011. Plusieurs fois récompensé, en 2004 par la Sacem Martinique pour l'ensemble de son œuvre, puis en 2012 et 2015 par les Lindors en Guyane. Il se produit aux Antilles, à Paris ou encore au Japon et à Saint-Pierre et Miquelon tout en préparant son prochain album "Laissez faire les Anges" .

VIDEO. Chris Combette au Biguine Jazz
Chris Combette sur la scène du Biguine Jazz Festival ©Dream Master wi


On retrouve dans ses compositions les sonorités du répertoire créole : biguine, mazurka, zouk, salsa, calypso, reggae ou bossa nova… En créole, en français, en espagnol ou en anglais, paroles et mélodies nous entraînent sur le parcours de l’harmonie métisse.
Tel un chercheur, l’artiste tend aujourd’hui à l’alchimie des musiques du monde.

Captation du concert au Biguine Jazz Festival à l’hôtel Bakoua, Trois-Îlets, Martinique en août 2019

Mise en image : Max Narayadou
Production et réalisation : Joslyn Vautor
Durée : 58 minutes
©Dream Master wi - 2019