VIDEO. Médecines d’Outre-mer : la Guyane

nature
La Guyane est aujourd’hui un véritable sanctuaire pour la biodiversité, où s’épanouissent des espèces végétales uniques au monde dont certaines contiennent des molécules capables de révolutionner la médecine. Une richesse qui attise les convoitises. 
Contrairement aux grands pays voisins, Brésil et Suriname, la Guyane française a réussi à préserver une large zone de la forêt amazonienne.
Ce sont les Amérindiens, qui les premiers ont découvert le potentiel médical des plantes de la forêt amazonienne. Approfondissant leurs connaissances au fil des siècles, les peuples autochtones sont aujourd’hui les détenteurs d’un savoir ancien qui intéresse les scientifiques et les laboratoires pharmaceutiques.

Alors que les médecines traditionnelles dissocient le plus souvent santé et commerce, et que la forêt est considérée comme un bien universel et inaliénable, des intérêts financiers colossaux viennent aujourd’hui bousculer cet équilibre fragile. Les scientifiques et les groupes pharmaceutiques ont longtemps utilisé les connaissances des peuples autochtones pour découvrir des plantes aux vertus thérapeutiques, dont certaines comme le quinquina ont permis de révolutionner la médecine.

Aujourd’hui, la question du partage des connaissances est donc posée ouvertement. Les peuples autochtones doivent–ils partager sans contreparties leurs connaissances ancestrales ? Ce savoir servira-t-il des intérêts privés ou public ? Quels garde-fous peuvent être mis en place pour garantir aux peuples autochtones qu’ils ne seront pas spoliés ?

Après des décennies de pratiques méprisant le droit des peuples autochtones et fermant les yeux sur des cas flagrants de bio piraterie, on assiste désormais à une prise de conscience.

Un film écrit et réalisé par Antonin Broutard
Production Caméra One Télévision avec la participation de France Télévisions 
52 min - 2018
Les Outre-mer en continu
Accéder au live