VIDEO. Des volcans et des îles : Réunion, le volcan Rouge

catastrophes naturelles
Le Piton de la Fournaise occupe plus du quart de la surface de leur île et suscite chez les Réunionnais un mélange subtil, mais permanent, de crainte et de fascination. Si son grand frère, le Piton des Neiges, s’est éteint il y a 12000 ans, le jeune piton, lui, est bien en activité.
Les quantités de lave, que ce mastodonte peut cracher à chaque fois qu’il se manifeste, se comptent en centaines de millions de mètres cubes. Des chiffres hors norme, pour un volcan hors norme. Avec en moyenne une éruption tous les neuf mois depuis le début des années 2000, le Piton de la Fournaise est le volcan le plus actif au monde. Une activité intense qui en fait naturellement le plus surveillé et le plus étudié de la planète.

Certes, on le dit « rouge » ou effusif, ce qui rend ses soubresauts à priori spectaculaires, impitoyables avec les biens matériels, mais en principe inoffensifs pour l’homme. Cependant, régulièrement, il déverse sa lave de manière anarchique, créant ainsi de nouveaux cratères tout autour de ses flancs, là où on ne les attendait pas. C’est pourquoi, à ses pieds, les villages sont rares.

Pourtant, dans le quartier du Tremblet, à Saint-Philippe, certains s’accrochent encore à leurs racines. Non sans inquiétude, car à tout moment le Piton peut tout leur prendre. Mais la vie continue, et la grande majorité des éruptions sont prévisibles et lentes. À la différence des volcans explosifs, où les nuées ardentes peuvent anéantir toute vie en quelques minutes, ce sont ici de longs fleuves de lave, qui dévalent tranquillement en direction de l’océan Indien.
 
Réalisation Mathieu Labeyrie
Production Antipode, avec la participation de France Télévisions
Durée 52 min - 2018
Les Outre-mer en continu
Accéder au live