outre-mer
territoire

Voisin de numéro : le nouveau jeu qui amuse les réseaux sociaux

internet
voisin de numéro
©dr
Un nouveau "challenge" est apparu sur les réseaux sociaux dans l'été : contacter son voisin de numéro de téléphone par message pour essayer de faire connaissance. Et quand ça fonctionne, les échanges, souvent drôles, sont postés sur Facebook et Twitter.
"Bonjour voisin de numéro !" Si vous avez reçu un message de ce genre ces derniers jours, pas de panique, il ne s'agit - a priori - pas d'une tentative d'arnaque. C'est le tout dernier challenge en vogue sur Internet, présenté sous le hashtag #voisindenuméro. Le principe est simple : il suffit de prendre son numéro de téléphone, de changer le dernier chiffre par celui du dessus ou du dessous et d'envoyer un petit coucou à son "voisin de numéro". En clair : si votre numéro est le 06 ..... 94, vous contactez le 95 et le 96. 

L'échange est ensuite posté sur les réseaux sociaux et de nombreux internautes se sont prêtés au jeu... avec plus ou moins de réussite.
   

Outre-mer : grands-mères et surtaxes

Le jeu a aussi fait son chemin dans les territoires d'Outre-mer, mais certains sont dubitatifs. Comme ce Guadeloupéen qui n'a pas osé se lancer de peur de tomber sur "une grand-mère antillaise", ou cette femme qui redoute de s'attirer des problèmes. 
 
En Martinique, deux voisins de numéro ont pu échanger mais, visiblement pas d'accord sur le statut de la ville du Robert, l'échange a tourné court.
 
Même chose pour cet utilisateur qui a voulu saluer sa voisine de numéro mais est tombé sur une Martiniquaise qui l'a gentiment prévenu de l'existence de taxes téléphoniques... 
 
Plusieurs internautes ont d'ailleurs hésité à contacter leurs voisins de numéro de peur de payer des hors forfaits exorbitants. Même si de plus en plus d'opérateurs proposent des options "DOM-TOM" à petits prix, beaucoup facturent encore des frais supplémentaires dans les échanges entre l'Hexagone et les Outre-mer.
 
Enfin à La Réunion, pas de chance pour cette utilisatrice de Twitter qui a tenté le jeu mais n'a tout simplement pas obtenu de réponses.
   

Attention, prudence

Si le jeu semble inoffensif, la gendarmerie d'Indre-et-Loire rappelle tout de même qu'il vaut mieux être prudent : ne pas donner d'informations personnelles et ne pas harceler son voisin ou sa voisine de numéro. Sinon, à la clé, jusqu'à 1500 euros d'amende.
  
Publicité