Crèche, assistante maternelle : comment améliorer les modes de garde dans l’archipel?

société
Crèche, assistantes maternelles : comment améliorer les modes de garde dans l’archipel ?
Saint-Pierre et Miquelon compte une crèche et douze assistantes maternelles. ©SPM1ère
A Saint-Pierre et Miquelon, la Caisse de prévoyance sociale veut diversifier les modes de garde en incitant la création de structures pour la petite enfance. 40 enfants attendent actuellement une place en crèche dans l’archipel.
Développer et diversifier les modes de garde d’enfants dans l’archipel, c’est l’objectif de la Caisse de Prévoyance Sociale. La CPS vient d’annoncer la mise en place de financements et d’accompagnement pour les porteurs de projets privés ou associatifs.

40 enfants attendent une place en crèche

"C’est une manière d’encourager la création de nouvelles structures dédiées à la petite enfance, explique Jacqueline André, présidente du conseil d’administration de la CPS. Il y a actuellement plus d’une quarantaine de parents qui attendent une place en crèche pour leur enfant".

Crèche, micro-crèche, halte-garderie

L’archipel compte une crèche municipale à Saint-Pierre et douze assistantes maternelles. Les projets de structures de garde concerneraient les enfants de 0 à 6 ans. "On peut imaginer une crèche supplémentaire, une micro crèche de dix places ou encore une halte garderie pour les grands, explique Jacqueline André. Les porteurs de projets pourront être privés ou alors des associations". Au moins quatre porteurs de projets se sont déjà faits connaître auprès de la CPS.

Crèche, assistantes maternelles : comment améliorer les modes de garde dans l’archipel ?
La Caisse de Prévoyance Sociale souhaite développer les modes de garde d'enfants dans l'archipel. ©Mathias Raynaud

Une réunion d’information ce jeudi à 20h30

Ce jeudi 11 février, à 20h30, une réunion d’information est organisée à la mairie de Saint-Pierre, en présence du Conseil Territorial. "Les personnes qui veulent se lancer devront assurer la gestion de la structure, recruter des personnes diplômées dans la petite enfance et nous serons là pour les accompagner financièrement mais aussi pour les aspects législatifs et techniques", rassure Jacqueline André qui estime que ces structures verront le jour dans au minimum 18 mois.

Un réseau de douze assistantes maternelles

Parallèlement, un réseau d’assistantes maternelles se met en place à Saint-Pierre et Miquelon. Il y a actuellement 12 assistantes maternelles, neuf à Saint-Pierre et trois à Miquelon. "A partir de mars, les assistantes pourront se retrouver une fois par semaine au centre aéré de Saint-Pierre et une fois par mois à Miquelon dans un lieu qui reste à définir", note Jacqueline André. L’objectif : permettre aux assistantes maternelles de se rencontrer pour échanger et donner l'occasion aux enfants de se voir et jouer ensemble avant la prochaine étape : l’école.

Regardez ci-dessous l’intégralité de l’interview de Jacqueline André, la présidente du conseil d'administration de la CPS.

Une conférence sur les relations parents-enfants
La Caisse de Prévoyance Sociale organise par ailleurs, le 17 février, au Centre Culturel et Sportif une conférence destinée à améliorer les relations entre parents et enfants ou adolescents. Comment éviter les conflits ? Quels outils pour les parents ? Comment mieux comprendre son enfant ? La conférence sera animée par Roseline Roy, spécialiste de la psychologie de l'enfant. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live