Coronavirus : les nageurs redécouvrent les joies de la piscine après six mois de fermeture

natation
Reprise de la piscine
En mars dernier, la crise sanitaire a provoqué la fermeture immédiate de la piscine de Saint-Pierre. Après plus de six mois, l'établissement vient de rouvrir afin de satisfaire ses habitués. Avec un protocole renforcé.

Ce vendredi 24 septembre, huit nageurs et nageuses profitent de la séance libre de la piscine de Saint-Pierre. Le bassin a retrouvé un air de normalité après plus de six mois de fermeture en raison de la pandémie de coronavirus. L'établissement a rouvert ses portes en milieu de semaine.

À lire aussi > Des séances d'aquaciné dans la piscine de Saint-Pierre
 

Six mois d'attente


Une reprise très attendue par les habitués du bassin. C'est le cas de Barbara. Elle participe traditionnellement à quatre séances par semaine. Mais avec la crise sanitaire, Barbara n'avait pas mis un pied à l'eau depuis l'hiver. 

" Reprendre la piscine, c'est vraiment la joie. Parce qu'avec l'été qu'on a eu, il n'y a pas eu beaucoup de plage, et pas de vacances non plus [hors de l'archipel]. "

Barbara


Afin de pouvoir accepter à nouveau les nageurs et nageuses, le Centre culturel et sportif territorial a mis en place un protocole sanitaire renforcé.
 

Mesures sanitaires renforcées


Chaque séance reste précédée d'une désinfection des locaux, et la douche est toujours obligatoire à l'entrée et à la sortie du bassin. Mais désormais la désinfection des mains au gel hydro alcoolique est obligatoire avant d’accéder à la caisse et aux vestiaires. Le séjour dans les vestiaires est limité à quinze minutes, et le port du masque est obligatoire jusqu'aux douches pour les plus de onze ans, accompagnants compris. Et chacun doit respecter une distance d'un mètre avec ses voisins. De plus, les sèche-cheveux ne sont plus accessibles.
 

Des utilisateurs satisfaits


Des contraintes qui semblent bien acceptées par les utilisateurs et utilisatrices, heureux de pouvoir échapper aux mesures plus strictes mises en oeuvre dans certaines villes, voire aux établissements fermés dans les zones françaises en alerte renforcée. 

Ici la mise à l'eau est rapide, ailleurs il faut parfois prendre rendez-vous [pour une plage horaire]. 

Agnès


À lire aussi > L'apnée en piscine, une discipline en plein émergence à Saint-Pierre

Mais si la brasse ou le crawl vous tentent, soyez vigilants. L'établissement a abaissé la "jauge" maximale à soixante nageurs simultanés dans le bassin au lieu de cent en temps normal. La capacité pourrait être très vite atteinte en période d'affluence, surtout le dimanche et lors des reprises après vidange.


Reportage au bord du bassin de Linda Saci et Jérôme Anger
©SPM la 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live