Ancien frigorifique de Saint-Pierre : quel avenir pour le géant de béton ?

C'est un site emblématique de l'histoire de la pêche de Saint-Pierre et Miquelon. Bâtiment plus que centenaire, le frigo fait l'objet de nombreuses interrogations depuis un accident survenu à l'intérieur de la structure.

Bâtiment de la SPEC. Vue aérienne. © spm la 1ère
© spm la 1ère Bâtiment de la SPEC. Vue aérienne.
  • Par Linda Saci
  • Publié le

L'abattre ou le sauvegarder ? L'avenir de l'ancien frigorifique est en question depuis des décennies. Mais si les autorités se sont surtout interrogées sur son utilité, c'est aujourd'hui son existence même qui fait débat.

À lire aussi : Quel avenir pour "l'ancien frigo"?

Cette bâtisse, située sur la côte Est de Saint-Pierre, fut inaugurée en 1920. Sa construction à l'époque est novatrice. Le frigorifique se veut être le point de départ d'une chaîne du froid transatlantique. La congélation : une grande étape dans l'industrie de la pêche, puisque la morue est avant cela salée et séchée. 

L'âge d'or de la pêche

 

C'est entre les années 50 et 70 que la structure atteindra son plein potentiel. La Société de Pêche et de Congélation y installe ses activités. C'est la période du plein emploi. Le frigo devient l'épicentre de l'activité économique de l'archipel. 350 personnes y travaillent. Le poisson y est découpé puis conditionné avant d'être exporté vers l'Amérique du Nord et l'Europe.

Une bâtisse multifonction

 

Après sa construction et l'abandon du projet transatlantique, le frigo sert à stocker de la boët. Il accueille même en ses murs le trafic d'alcool durant la prohibition.

En 1974, la SPEC ferme. Les autorités tentent de lui trouver une autre utilité à travers les décennies. Le bâtiment sert à stocker du matériel pour les associations et pêcheurs ou à entreposer des véhicules. Son importante capacité le permet. 

Un site interdit d'accès

 

En 2012, une première mise en sécurité est réalisée sur la structure mais les intempéries continuent de la fragiliser.  Un accident mortel, survenu en novembre 2020, mène à condamner le site. 

Si durant un temps, il était envisagé d'inscrire l'ancien frigo aux monuments historiques, aujourd'hui sa réaffectation semble compromise. 

Le reportage d'Adrien Develay.

 

 

vos programmes tv