publicité

Plusieurs projets pour le développement portuaire de Saint-Pierre et Miquelon

Deux heures d'échanges ce matin dans les locaux de la CACIMA pour discuter des ports de Saint-Pierre et de Miquelon. L'occasion pour la ministre des Outre-mer de rappeler que ce sont deux outils à développer pour les mettre au service d'une économie maritime dynamique.

© Frédéric Lahiton/SPM la 1ère
© Frédéric Lahiton/SPM la 1ère
  • Par Frédéric Lahiton
  • Publié le , mis à jour le

Saint-Pierre et Miquelon is back.


C'est en s'inspirant des mots du Président de la République qu'Annick Girardin a invité ce matin tous les participants à se mobiliser pour le développement de l'économie maritime dans l'archipel. La ministre des Outre-mer l'affirme, il faut aller vite car "tous les projets qui seront mis en oeuvre durant le quinquennat d'Emmanuel Macron vont faire l'objet d'arbitrages d'ici l'été prochain". 

Ce matin, c'était en quelque sorte la répétition générale avant l'arrivée de la délégation québécoise avec le Ministre délégué aux affaires maritimes Jean d'Amour prévue ce soir. Les partenariats potentiels entre l'archipel et le Québec sont nombreux et pourraient profiter à l'essor économique des deux territoires. 

© Frédéric Lahiton/SPM la 1ère
© Frédéric Lahiton/SPM la 1ère

Miquelon en priorité


Stéphane Lenormand était présent ce matin, le président du conseil territorial a pu prendre connaissance, comme les autres participants, des différents projets présentés par les intervenants. Sur ces questions d'aménagements portuaires Stéphane Lenormand a rappelé l'importance pour l'archipel de parler d'une seule voix et de "prioriser les investissements pour impulser une dynamique".

Stéphane Lenormand, président du conseil territorial

Le projet du cluster maritime


Par la voix de son président, Max Girardin, le cluster de Saint-Pierre et Miquelon a présenté ce matin un projet d'envergure pour l'aménagement du port de St Pierre. Un développement en plusieurs étapes, chiffré entre 40 et 70 millions d'euros selon le niveau de réalisation.

L'accent est notamment mis sur la plaisance avec des aménagements au niveau de l'école de voile municipale mais aussi entre le hangar à sel et le quai de l'Epi. 176 places pour les petits bateaux, une nouvelle cale de halage, une aire de stockage et un quai pouvant accueillir pas moins de huit bateaux de 40 mètres sont ainsi proposés.

© Cluster maritime SPM
© Cluster maritime SPM

Max Girardin a également des projets pour l'aménagement des quais d'interpêche avec la mise en oeuvre d'une machine à glace, d'une chambre froide, d'une rampe de chargement sans oublier un nouvel espace pour les bateaux de la pêche artisanale. 

© Cluster maritime SPM
© Cluster maritime SPM
Pascal Bourgeois Armateur

Le grand hub de transbordement toujours d'actualité


Le projet de grand port s'est de nouveau invité dans les discussions. Roger Hélène, attend beaucoup des possibles partenariats avec la province de Québec. Le président du Medef local en est persuadé, Saint-Pierre avec son quai en eau profonde doit "devenir la tête de pont" du trafic maritime à destination de la belle province.   

Roger Hélène, président du Medef de Saint-Pierre et Miquelon

 

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play