19.000 étudiants prévus cette rentrée universitaire à La Réunion

éducation
Université de La Réunion
©Laurent Figon
Après une hausse record des étudiants, il y a deux ans, avec la crise sanitaire, les inscriptions se stabilisent, cette rentrée, avec 19.000 étudiants attendus. L'Université se veut plus attractive avec une offre de formations riches et variées.

"A l'heure actuelle, nous sommes à 12.000 étudiants. Si nous comparons à l’année dernière, il est probable que nous atteignions, cette année encore, la barre de 19.000 étudiants à la fin des inscriptions mi-septembre" explique Jérôme Gardody, Vice-Président de l’Université de la Réunion.

La stabilisation des inscriptions après des records

Cette rentrée universitaire marque donc une stabilisation des chiffres après des inscriptions record il y a 2 ans du fait de la crise Covid-19 durant laquelle un certain d’étudiants avaient préféré rester étudier dans le département plutôt que partir notamment dans l'hexagone. On avait alors enregistré une augmentation de 1500 étudiants en une seule année. La même proportion d’étudiants devrait restée étudier au pays.

Une offre de formation attractive et adaptée

L’effet "crise sanitaire" n’explique pas tout selon Jérôme Gardody. Le Vice-Président de l’Université de la Réunion précise que « la politique de l'établissement qui consiste à établir une offre de formations riches et transversales en terme de disciplines attire également les jeunes du département »

L’université relance ainsi les parcours individualisés qui permettent d’adapter le cursus de licence aux profils des étudiants avec 3 parcours possibles :

  • Le parcours classique de licence en 3 ans
  • La licence peut être complétée par un renforcement disciplinaire et méthodologique
  • La 1ère année de licence peut être réalisée en 2 ans

"Aucun retardataire ne sera laissé sans solutions »

Mais comme chaque année, il y a des étudiants retardataires, essentiellement ceux qui sont recalés de parcours sup et qui n’ont pas reçu de réponses favorables à leurs vœux prioritaires. Ils sont un peu plus de 1000 en ce moment. Mais, l’Université assure que personne ne sera laissé sans solutions.

"Il est possible d’émettre encore 10 vœux sur la base d’une liste de formations qui dispose encore de places disponibles. Ils peuvent également se faire accompagner par la Commission d’accès aux études supérieures de l’académie". Même si, sur le site internet de la Faculté, il est indiqué que les inscriptions s’achèvent le 31 aout, une phase complémentaire est prévue jusqu’au 20 septembre. Pour plus d’informations, il faut se rendre sur le site de l’Université : https://www.univ-reunion.fr/

L'intégration des nouveaux étudiants

En attendant, la rentrée se poursuit jusqu’au 9 septembre avec une reprise échelonnée en fonction des filières. Si les "anciens" retrouvent leurs habitudes sans difficulté, pour les étudiants en 1ère année, c’est le grand saut vers l’inconnu à la fois en matière de formation et de vie personnelle. Une nouvelle vie loin des parents, qui peut susciter beaucoup de stress et d'inquiétudes chez certains d'entre eux.

"Tous les moyens sont mis en place pour que l’intégration se passe bien. Les étudiants auront l’occasion de rencontrer tous les acteurs qui les accompagneront tout l’année, ( lors organisations étudiantes, les services universitaires en charge de la vie étudiante, des organismes extérieur susceptibles de leur apporter de l’aide."

 Des mesures de lutte contre la précarité chez les étudiants

Face à la précarité qui touche beaucoup d’étudiants, l’université met en place un certain nombre de dispositifs pour leur donner un coup de pouce. "Nous soutenons financièrement l’association solidarité étudiante de la Réunion qui gère une épicerie solidaire qui accueille 4.000 étudiants par semaine qui ont ainsi accès à des produits de premiers nécessité à bas prix. L’université met en place des mesures de lutte contre précarité menstruelle. Une assistance sociale distribue des bons alimentaires qui donnent droit aux étudiants à des colis alimentaires" explique Jérôme Gardody, Vice-Président de l’Université de la Réunion.