publicité

Kozman la Kour à Saint-André

Christelle Floricourt et Laurent Figon se sont intéressé à Saint-André. Comment les Saint-Andréens réagissent à l'inégibilité du maire-sortant et à la candidature de son épouse ? Quels regards portent-ils sur leur commune ? Et quelles sont leurs priorités ? Éléments de réponse avec Kozman la kour.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Erwann Ponnet
  • Publié le , mis à jour le
La commune compte aujourd'hui plus de 55 000 habitants. Les saint-andréens ont pour devise " multis gentibus cor unum " que l'on pourrait traduire par " plusieurs origines pour un seul coeur ". Saint-André offre en effet de multiples visages...
Saint-André est la plus grande commune de l'Est et son économie s'est développée autour de la canne à sucre et de la vanille. Le tourisme reste évidemment l'un des axes de développement privilégié. La ville est le berceau de la présence tamoule à La Réunion. Les saveurs et les couleurs du Dipavali attirent chaque année des milliers de personnes... Fiers de leur commune, les saint-andréens gardent tout de même un regard critique sur l'état de la ville...

Kozman la kour à Saint-André
Christelle Floricourt - Laurent Figon




Le Grand débat

Vos réactions et commentaires avec #Runvote sur Twitter ou sur notre page Facebook seront diffusés à l’antenne lors de l’émission à 20h00 ce soir.

La liste des invités ;

Claudy FRUTEAU (Gauche Humaniste Progressiste)
Jean Paul VIRAPOULLE (SE)
Serge CAMATCHY (Rassemblement de Saint André)
Joé BEDIER (U.D.S.A : Union Démocratique pour Saint-André)
Jean François RAMASSAMY (LPA)

En 2008 Jean-Paul Virapoullé était battu par Eric Fruteau, alors conseiller général PCR du canton. Une victoire au second tour pour détrôner le sénateur et maire sortant.
Les 10% de participation  supplémentaire  s’étaient presque exclusivement reportés sur la candidature d’Eric Fruteau qui de 48% au 1er tour avait dépassé les 58% au second, alors que Jean-Paul Virapoullé maire sortant rassemblait 40,30 au premier tour et 41,70 au second.

En 2014 une décision de justice ne  permet pas à Eric Fruteau de briguer un deuxième mandat. C’est son épouse  Claudy Fruteau qui se présente sous l’étiquette « Gauche Humaniste Progressiste », faute d’avoir obtenu le soutien du PLR.

Jean-Paul Virapoulle, sans son principal adversaire peut-il retrouver son fauteuil de maire ?
Il aura en face de lui un ancien colistier Serge Camatchy à Droite et Joe Bédier à Gauche qui a fait parti du conseil Municipal d’Eric Fruteau. Sans oublier le tout nouveau en politique Jean-François Ramassamy  qui se présente sous l’étiquette « La Politique Autrement »

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play