réunion
info locale

Quatre boîtes de nuit de Saint-Denis contrôlées. Les amendes pleuvent et un restaurant ferme

faits divers
Disctohèque
©D.R
Dans la nuit de samedi à dimanche, les policiers ont contrôlés quatre établissements nocturnes de Saint-Denis. Les infractions relevées concernent deux restaurants de ces discothèques. Insalubrité, produits non étiquetés... Les inspecteurs ont dressé pour plus de 45 000 euros d’amendes.
Les gérants des discothèques du chef-lieu ont eu un afflux de clientèle imprévu dans la nuit de Samedi à dimanche. Alors que la clientèle habituelle des nuits dionysiennes se trémoussait sur les hits du moment de minuit à 2h30 du matin, la soirée a été interrompue par des contrôles, surprise ! Contrairement aux enseignants de notre enfance, les policiers, accompagnés d’un maître chien et des inspecteurs spécialisés dans les contrôles sanitaires n’ont pas demandé aux examinés de sortir des feuilles blanches, mais des papiers en règle.

Au menu, conformité des affiches interdisant la vente d’alcool aux mineurs, inspection de la clientèle (deux personnes avaient du cannabis sur elles, un troisième était armé d’un poing américain), des niveaux sonores et de l’hygiène des lieux de restauration.
 
Fermeture administrative totale ?
 
Ce dernier point laisse, pour le moins à désirer. Dans l’un des établissements visés, les inspecteurs ont relevé plus de trente infractions pour un total d’amendes de 45 000 Euros. Ils ont procédé à la fermeture administrative du restaurant en attendant que le préfet se prononce, sur l’opportunité d’une fermeture totale de l’établissement. Elle peut durer, de un à trois mois.

Dans une seconde discothèque, là encore, c’est du côté de la restauration que l’inspection s’est attardée. Les inspecteurs ont saisi plus de 100 kilos de victuailles, pas abîmées, mais dépourvues des étiquettes permettant de savoir leur provenance.

Ces opérations organisées dans le plus grand secret ont surpris les gérants des nightclub. Elles sont la conséquence de nombreux incidents sur le parking des établissements avec des clients alcoolisés ces dernières semaines. Des fonctionnaires avaient d’ailleurs été blessés en devant intervenir dans des bagarres entre clients. D’autres opérations coups de poing auront lieu, à Saint-Denis ou ailleurs dans les prochaines semaines…
Publicité