47 photos illustrent l’exposition de la COI « Les îles face au changement climatique »

climat
Sécheresse au Sud de Madagascar
Le Sud de Madagascar se meurt. Les pluies sont rares ou diluviennes. Les sols desséchés sont ravinés et plus une plante ne pousse ©Andry Fiherenana-Rakotondrazafy
Une image vaut mieux que mille mots ! Cette phrase prend tout son sens avec le concours photographique orchestré par la Commission de l’Océan Indien. Ce 14 septembre 2022, 47 photos ont été sélectionnées. Elles sont regroupées dans un fascicule à découvrir. Belles et tristes, elles témoignent du changement climatique.

L’ancien recteur de La Réunion, Vêlayoudon Marimoutou, devenu Secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien, est à l’origine de ce "concours-expo".
En préambule, de la présentation de cet événement, Vêlayoudom Marimoutou, écrit : "Le défi est global. Il faut le relever collectivement. Nous sommes les seuls remparts. Les photographes, amateurs ou confirmés de nos îles, donnent à voir dans les pages de cet ouvrage la réalité du changement climatique. Ce sont les regards croisés de citoyens qui s’alarment, qui s’interrogent, qui témoignent, voire qui agissent".

Notre consœur de RFI, à l’île Maurice, a rencontré Abbigayle Claite, 14 ans. Elle a découvert les conséquences du changement climatique en se promenant à Pointe-aux-Sables : "Je marchais et cela m’a interpellée de voir qu’il n’y avait plus rien qui séparait la mer et la terre à part des rochers. J’ai décidé de prendre une photo. Ensuite, j’ai fait des recherches sur Internet. J’ai vu que c’était de l’enrochement pour empêcher l’érosion du sable. Mais malheureusement, sur la photo, on voit que c’était déjà trop tard."

Maurice plage du Morne septembre 2022
À l'île Maurice, l'océan ronge les plages. Les arbres sont déracinés. La houle entre dans les cases et le bord de mer devient inhabitable ©Yannick Mootoosamy

L’illustration des rapports du GIEC



La photo primée, par le jury d’artistes, de scientifiques et de décideurs des îles de la zone, est l’œuvre de David Razafimbohitra. Il témoigne de la vie des enfants du Sud de Madagascar. Ils survivent et s’abreuvent à la moindre poche d’eau. Il a saisi, l’instantané de la vie d’une fillette qui tente de recueillir un peu du précieux liquide contenue dans une flaque, au fond d’un trou, à l’aide d’un bidon qu’elle dirige avec une cordelette.

Aux Seychelles, les plages paradisiaques commencent à être victimes de l’élévation du niveau de la mer. Anse-Source-d’Argent, l’une des plus célèbres au Monde, se réduit au fil des ans. Massimiliano Messi, chargé d’affaires à la délégation de l’Union européenne, estime que cette exposition est un plaidoyer pour la cause des îles : "J’ai passé quelques années dans la région et je dois effectivement dire qu’on ressent une certaine tristesse quand voit sur ces photos les effets du changement climatique. Je pense que cette publication est très intéressante pour tout le monde pour comprendre en pratique dans quelle direction, nous sommes en train d’aller et qu’il faut absolument agir."

Anse-Source-d 'Argent Seychelles sept 2022
Anse-Source-d'Argent, célèbre plage des Seychelles est touchée par le changement climatique ©Wikimédia

La COI souhaite sensibiliser, tout en expliquant ses actions. Ces photos sont une bande-annonce de la réalité. De nombreux projets sont lancés, mais la situation : "Sera encore plus grave dans quelques années !"