Augmentation des moyens du CHU : une cinquantaine de réservistes arrivés en renfort

coronavirus
Arrivée des renforts CHU
©Delphine Gérard

Une cinquantaine de réservistes sont arrivés comme prévu dans l’île ce matin, dans le cadre du renforcement des moyens du CHU. Ils ont été accueillis à l'aéroport Roland-Garros par la directrice de l’Agence régionale de santé, Martine Ladoucette.

Face à une situation sanitaire qui se dégrade à nouveau dans l’île, les autorités sanitaires s’organisent. C’est ainsi qu’a été décidé d’augmenter les capacités hospitalières et les moyens humains des établissements hospitaliers de l’île. Cela s’est traduit concrètement ce samedi par la venue d’une cinquantaine de réservistes ce matin, à l'aéroport Roland-Garros.

Une arrivée annoncée hier par la directrice de l’Agence régionale de santé Martine Ladoucette en conférence de presse. C’est cette dernière qui a accueilli ces personnels arrivés en renfort à leur descente d’avion. Dans cette équipe, on compte un médecin réanimateur, quatre médecins généralistes, 29 infirmiers et 13 aides-soignants.

Tous volontaires

Une équipe technique composée d’un référent et de deux logisticiens les accompagne également. Ces réservistes vont être répartis entre le CHU Nord, le CHOR, la clinique Saint-Vincent et la clinique de Sainte-Clotilde. Leur mission dans l’île doit durer quinze jours au minimum. Deux autres médecins réanimateurs sont également attendus dans l’île prochainement.

Qui sont ces personnels arrivés en renfort ? Ce sont tous des volontaires qui sont inscrits à la réserve sanitaire en métropole et qui ont répondu à l’appel de l’ARS. Thomas Massellamany en fait partie. Ce natif de La Réunion explique qu’il était important pour lui de venir soutenir ses collègues face à l’évolution de l’épidémie de coronavirus dans le département.

Un Réunionnais dans l'équipe

Celui-ci n’en est pas à sa première mission en Outre-mer : "Je suis parti en Guyane, en Martinique, à chaque fois suite à des pics de Covid, et là on vient cette fois à La Réunion", confie-t-il.

Ecoutez son interview au micro de Delphine Gérard :

itw Soignant Thomas Massellamany

Au niveau des capacités hospitalières, quatre nouveaux lits de réanimation et sept lits de médecine devraient être ouverts au CHOR pour au total, une unité de 15 lits de médecine Covid. A la clinique de Sainte-Clotilde, 15 lits de médecine vont être "transformés" en lits de suivi continu de réanimation et de médecine Covid.

Et en début de semaine prochaine, le CHU devrait augmenter ses capacités de lits en réanimation, ce qui passera par la fermeture d’une partie des salles d’opération.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live