Bras-Panon : 2 200 arbres plantés dans le cadre du réaménagement du quartier de la Rivière du Mât-les-Hauts

aménagement du territoire bras-panon
A Bras-Panon, 2 200 arbres sont plantés dans le cadre du réaménagement du quartier de la Rivière du Mât-les-Hauts
©Laurent Figon
A travers son plan écologique et solidaire, le Département de La Réunion œuvre pour la transition écologique et un de ses objectifs est de planter un million d'arbres d'ici 2024. Ce mardi 2 novembre, le quartier de la Rivière du Mât-les-Hauts montre l’exemple, à Bras-Panon.

Bras-Panon conforte un peu plus son ambition de ville jardin. Dans le quartier de la Rivière du Mât-les-Hauts, le recalibrage de la Route Départementale, avec trottoirs et pistes cyclables, s’est doublé de l’implantation de 2 200 arbres sur 800 mètres.

Verdir nos quartiers

Du bois de senteur, du bois rouge ou encore du bois de Rénet : ces espèces "adaptées aux conditions climatiques de Bras-Panon", vont retrouver leurs places dans le quartier. "Il s’agit de verdir nos quartiers en transposant ce qu’il se passe dans la nature en le mettant au plus près de la population, explique Yann Fontaine, chef de projet du "plan un million d'arbres", au Conseil départemental. Des micros forêts urbaines vont apparaître pour ramener notre patrimoine naturel au plus près des Réunionnais".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Cyril Melchior : Président conseil départemental : Environnement : objectif 1 million d'arbres d'ici 2024

 

Déjà 70 000 pieds de bois plantés

Ce mardi 2 novembre, Jeannick Atchapa, maire de Bras-Panon, et Cyrille Melchior, président du Conseil départemental, avaient les mains dans la terre pour continuer de mettre en œuvre ce "plan un million d'arbres" lancé il y a deux ans. Il fait partie d’un plan plus général de transition écologique et solidaire du Département.

70 000 pieds de bois ont déjà été plantés pour tenter de participer à la réduction de la température, mais aussi prévenir les inondations en zones urbanisées. Prochainement, 70 000 autres pieds de bois vont sortir de d’autres pépinières départementales.

Nous pensons environnement et écologie, car l’actualité nous montre tous les jours des images de catastrophes naturelles telles que des montées des eaux, ou des cyclones intenses, nous devons prendre soin de la nature.

Cyrille Melchior, président du Conseil départemental

 

Pour Jeannick Atchapa, maire de Bras-Panon, "le développement durable c’est notre vie et celle de nos enfants, et c’est laisser La Réunion dans l’état dans lequel elle devrait être".

Faciliter aussi les déplacements

Pour autant, l’urbanisation ne se renie pas. Il faut toujours construire des routes et faciliter les déplacements. "Dans ce projet, on a pensé aussi aux autres modes de circulations plus doux, et notamment aux vélos avec des bornes et pistes cyclables", explique Delphine Palladou, responsable de la cellule exploitation, et embellissement des routes.

Dans le quartier, Ginette commente ces aménagements. "On peut toujours trouver des moyens de faire pour la terre, mais il faut aussi trouver des moyens de se déplacer", assure-t-elle. Pour Ginette, la priorité reste le désenclavement de son quartier. "Il nous manque le car le dimanche !" s’exclame la retraitée. A-t-elle peur du réchauffement climatique ? "A mon âge, je fais avec", rétorque Ginette.