Le miel péi récompensé lors du concours de la Foire Agricole de Bras-Panon

agriculture bras-panon
A la Foire de Bras Panon, Christophe Dalleau est médaille d'or du miel de forêt
A la Foire de Bras Panon, Christophe Dalleau est médaille d'or du miel de forêt ©Delphine Poudroux
La foire agricole de Bras-Panon a organisé son concours de miel péi, ce samedi 14 mai. Face à une production médiocre de miel de baies roses, le miel de forêt était aussi en compétition. Rencontre avec Christophe Dalleau, un des lauréats du concours du meilleur miel péi.

L’ouverture de la foire agricole de Bras-Panon s’est faite avec le lancement du concours du meilleur miel de La Réunion. Ce samedi 14 mai, les miels péi de dix apiculteurs étaient en compétition.  

Une production médiocre de miel de baies roses  

Face à une production médiocre de miel de baies roses, le miel de forêt était aussi appelé à concourir. "La production de miel de baies roses n’a pas été très bonne cette année, nous avons subi deux cyclones, et beaucoup de pluie, explique Dominick Cerveaux, président de l’ADAR, l’Association pour le Développement de l’Apiculture à La Réunion. On attendait beaucoup de cette miellée, mais le résultat est médiocre dans les ruches".  

Pour autant, les apiculteurs ne baissent pas les bras. "Nous préparons nos colonies et nos petites abeilles pour la prochaine miellée de letchis en septembre", ajoute Dominick Cerveaux.  

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Dominick Cerveaux : président de l'ADA (association pour le développement de l'apiculture)

Une analyse sensorielle des miels péi  

Cette année pour départager les miels en compétition, l’analyse sensorielle a été mise en place dans le jury. "On a une dizaine d’apiculteurs et apicultrices formés, explique Dominick Cerveaux. La foire est la vitrine de notre métier et ils y analysent le goût, la texture, la couleur pour primer les apiculteurs qui ont présenté les miels de forêts et de baies roses".    

Le miel de forêt, un miel de caractère  

Apiculteur à Bras-Panon, Christophe Dalleau remporte la médaille d’Or du miel de forêt. "Une valorisation de son métier et une belle opportunité", réagit-il.

Passionné, Christophe Dalleau transmet son savoir sur le site de la Foire Agricole. "On avait un terrain familial près du Parc National et de cette forêt est remplie de plantes à fort potentiel mellifère, alors instinctivement on s’est tourné vers l’apiculture pour mettre en valeur nos arbres", raconte le Panonnais.  

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 

Le concours de miel péi s’est tenu à la Foire Agricole de Bras-Panon. Face à une production médiocre de miel de baies roses, le miel de forêt était aussi en compétition. Reportage

Son miel de forêt est issu de toutes les fleurs de plantes qui sont dans cette forêt peuplée de nombreuses plantes endémiques et indigènes. En bouche, ça donne un miel de caractère, très floral et parfois ambré.

Les miels de letchis ou de baies roses sont des miels mono-floraux, les miels de forêts se composent d’une multitude de fleurs, et à La Réunion nous sommes bien lotis avec une multitude de plantes.

Christophe Dalleau

Partager une passion   

En face, le public est conquis. "Je retrouve le miel d’avant, le miel de forêt ressemble à ceux que l’on faisait avant quand les gens avaient une petite ruche dans leur cour", raconte une habitante de Sainte-Suzanne venue sur ce stand de la foire de Bras-Panon.  

Ces rencontres sont l’occasion pour Christophe Dalleau et les autres apiculteurs de La Réunion de présenter leur métier, mais aussi "celui des abeilles, le fonctionnement de la colonie, de la ruche, comment elles transforment le nectar en miel, et comment préserver les abeilles".  

D’ici quelques années, le Graal pour les apiculteurs réunionnais serait d’obtenir une AOP, une Appellation d’Origine Protégée. "Nos miels de forêts, de Tan Rouge, de letchis et de baies roses doivent être reconnus pour leur très bonne qualité", assure Dominick Cerveaux, président de l’ADAR, l’Association pour le Développement de l’Apiculture à La Réunion.