Coronavirus : explosion du nombre de cas, couvre-feu à Tananarive et sa région

océan indien
4 000  militaires déployés pour le reconfinement juillet 2020
4 000 militaires ont été déployés dans les rues de la région d'Analamanga et de la capitale pour le reconfinement et faire respecter le couvre-feu de 20h à 4h le lendemain ©Capture d'écran L'Express de Madagascar
La covid-19 s'étend de plus en plus vite en banlieu de Tananarive. En un week-end, les services de santé ont enregistré plus de 400 nouveaux cas et 6 morts. Ce dimanche, 213 tests positifs ont été enregistrés par les laboratoires, soit 2 941 personnes touchées depuis le début de l'épidémie.
La covid-19 se diffuse de plus en plus vite dans la banlieue de Tananarive. Les derniers prélèvements positifs, plus de 400 en un week-end, ont obligé les autorités à reconfiner la région d'Analamanga qui est située au Nord de la capitale.

Les chiffres sont inquiétants. En 48 heures, le Centre de comandement de lutte contre la covid-19 a enregistré 429 nouveaux cas confirmés et 6 décès. Le total est désormais de 2 941 personnes touchées par le virus et 32 décès. Dimanche soir, les hôpitaux comptabilisaient 1 801 patients en cours de traitement et 33 dans un état grave écrit Madagascar-Tribune
 

4 000 militaires déployés dans les rues 


Face à cette vague de contamination, le Conseil des ministres qui s'est réuni samedi et dimanche a décidé de reconfiner la région d'Analamanga pour les quinze prochains jours titre L'Express de Madagascar. Outre le manque de moyens dans les quartiers les plus déshérités, les autorités ont constaté un abandon total des gestes barrières et de la distanciation sanitaire indispensable. 

Pour obliger les citoyens à se conformer aux règles de sécurité, le couvre-feu a été décrété de 20h à 4h pour les quinze prochains jours dans les villes et villages de cette région précise Midi-Madagascar.
 

Circulation restreinte et sous contrôle 


4 000 militaires sont déployés pour contraindre les habitants à respecter les décisions. 
Après une telle explosion du nombre de cas, il est presque anecdotique de signaler les cinquantes malades guéris pendant ce week-end, ce qui porte à 108 personnes sorties des hôpitaux malgaches.

Les conditions de circulation se durcissent. Aucune autorisation ne sera délivrée aux particuliers. Les taxis doivent limiter leur service au transport des malades vers les services hospitaliers. 
Seuls les avions dédiés aux évacuations sanitaires, aux rapatriements d'étrangers et aux livraisons de marchandises ont le droit de circuler dans le ciel de Madagascar jusqu'au 31 juillet 2020.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live