Coronavirus : les restaurateurs continuent de "faire du bruit"

économie
Les restaurateurs réunionnais mobilisés en solidarité avec ceux de l'Hexagone
Les restaurateurs réunionnais mobilisés en solidarité avec ceux de l'Hexagone ©Issa Rahabia
Alors que quatre nouvelles métropoles de l’Hexagone passent en alerte maximale et doivent fermer leurs bars et cafés pour au moins deux semaines, les restaurateurs réunionnais expriment à nouveau leur solidarité, en "faisant du bruit".
L’incertitude de la conjoncture actuelle pousse les restaurateurs et cafetiers de La Réunion à se mobiliser une nouvelle fois. Comme le vendredi 2 octobre, l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UmiH) a de nouveau appelé  les professionnels du secteur à se mobiliser, pour exprimer leur désaccord sur les fermetures d’établissement.
 
Les restaurateurs sont à nouveau appelés à se mobiliser devants leurs établissements ce vendredi 9 octobre, en portant un brassard noir en signe de deuil et en faisant du bruit. Un appel qui est suivi à La Réunion. L’UmiH a appelé les restaurateurs locaux à suivre le mouvement à 11h45, en solidarité avec leurs collègues touchés par la crise.
    

La situation évolue dans l'Hexagone

Après la Guadeloupe et la métropole d’Aix-Marseille, puis Paris en début de semaine, c’est au tour des métropoles de Lille, Lyon, Saint-Étienne et Grenoble de passer en alerte maximale. Dans ces villes, les bars doivent fermer et les restaurants restent ouverts, mais avec un protocole sanitaire très strict.

En ce qui concerne les zones d’alertes renforcées, bars et restaurants restent ouverts mais ferment à 22h. Pour le moment, La Réunion est en zone d’alerte. Les bars et restaurants restent ouverts et doivent appliquer les protocoles sanitaires. Mais comme la situation peut évoluer rapidement, les restaurateurs sont inquiets.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère : 
 
Covid-19 : les restaurants continuent de faire du bruit