Coronavirus : Madagascar espère trouver un médicament grâce aux plantes

coronavirus
Rue de Tana crise Covid-19 avril 2020
©Capture d'écran RFI
Les scientifiques et les spécialistes de la pharmacopée malgache unissent leurs efforts pour trouver un médicament efficace contre le Covid-19. Les huiles essentielles de plusieurs plantes sont efficaces pour prévenir la maladie, mais pas pour la guérir. Ces plantes servent de base aux chercheurs. 
La tragédie annoncée à Madagascar n'a, pour l'instant, pas eu lieu. Mercredi 15 avril 2020, les autorités sanitaires de la Grande île comptaient 110 cas confirmés de coronavirus, quatre-vingt-un malades et vingt-neuf patients guéris. Impossible d'expliquer les raisons de ces chiffres très éloignés des prédictions alarmistes évoquées avant l'arrivée de la Pandémie. 

Les dépistages nombreux, le traitement rapide des premiers cas, l'utilisation immédiate de l'hydoxychloroquine, le métabolisme des Malgaches (pas de surpoids et très peu de personnes âgées et gravement malades comme dans les pays occidentaux) et peut-être, écrit L'Express de Madagascar le nouveau traitement.
 

Un traitement administré par intraveineuse 


Quelle est la part des traitement connus et celle des tests qui sont réalisés sur des patients consentants pour expliquer le nombre limité de malades. Ce nouveau médicament serait administré par intraveineuse. Ce ne sont donc pas des huiles essentielles, mais un traitement, élaboré localement, qui intègre des molécules des plantes potentiellement efficaces pour prévenir l'infection virale. La presse locale souligne l'implication physique du président de la République. Il est présent aux côtés des chercheurs.

Madasgacar, n'est pas le seul pays africain à s'être lancé dans la recherche d'un remède. Le Sénégal et le Bénin étudient également les pistes offertes par leurs plantes. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live