De nombreux hommages après le décès de Bernard Salimina, membre du groupe Ravan

disparition
Bernard salimina parolier groupe Ravan La Réunion
Bernard Salimina, le parolier du groupe Ravan, s'en est allé. ©Capture Facebook
Bernard Salimina, le parolier du groupe Ravan, est décédé brutalement à l’âge de 59 ans. La musique péi est en deuil, les hommages se multiplient.

Sur les réseaux sociaux, mais aussi sur les ondes de Réunion La 1ère, les hommages se multiplient après le décès de Bernard Salimina.

Une veillée à Sainte-Marie

Le parolier du groupe Ravan est décédé brutalement, hier, dimanche 24 juillet, à l’âge de 59 ans. Une veillée est prévue ce lundi après-midi à Bois-Rouge à Sainte-Marie.

Créé en 1986, le groupe Ravan est devenu l'un des plus populaires spécialisés dans le maloya électrique.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Bernard salimina : adiyé parolèr-vavangèr

Le Chaudron se souvient

Dans son quartier du Chaudron ce lundi matin, Bernard Salimina est dans tous les esprits. "Au Chaudron, tout le monde connaît Bernard Salimina, assure Serge Racol, musicien du Groupe Natty Dread. Déjà par ses qualités humaines, c’était un guerrier, un homme franc et vrai. Puis au niveau de Ravan, dont il était le bâtisseur, la racine".

"Allez écouter Ravan"

"La Réunion et le Chaudron perdent un grand poète, un grand frère, assure l'artiste James du Stidio Vilazen. Pour ceux qui ne le connaissait pas : allez écouter Ravan, allez écouter ses textes comme ils sont profonds et avec des mots simples. C’était sa force".

Encore sous le choc, Miane de "Fami Melody" se souvient de "de l’homme, un grand monsieur exceptionnel et de sa musique". "Il était un grand parolier, grand militant de notre culture, c’est une immense perte", assure-t-elle.

"Le Plus gayar"

Bernard Grondin se souvient de son dalon dont il chantait les textes avec Ravan dès 1984. "On a monté Ravan, on a bourlingué, râler, pousser. C’est l’auteur de la plupart des textes de Ravan, rappelle Bernard Grondin. Il était sensible à tous les sujets de société : la mort, la guerre, la souffrance. Il avait besoin d’écrire, de dire".

"Ces textes étaient la réalité de la vie réunionnaise, dans le Chaudron, dans Primat, dans les petits coins perdus de La Réunion, ajoute Jean Jo Boyer, fondateur du groupe Ravan, invité de Réunion La 1ère. Il disait la vérité sur ce que l'on est. Tous ces textes étaient forts. On perd un grand homme".

Jean Jo Boyer, fondateur du groupe Ravan était l'invité de Réunion La 1ère :

Jean Jo Boyer, fondateur du groupe Ravan

Après 40 ans dans la musique, Bernard Salimina avait dernièrement réalisé un vinyle en sélectionnant avec Arno Bazin les meilleurs morceaux de Ravan. ""Le Plus gayar" était intitulé ce vinyle qui est comme une signature de fin", remarque Bernard Grondin.

Roulé Matante avec Bernard Salimina

Réunion La 1ère radio rendra aussi hommage à Bernard Salimina à 14h dans Musique Lontan.

Bernard Salimina était récemment revenu sur son parcours au sein du groupe Ravan, lors d’une entrevue avec Arno Bazin, dans l’émission "Roulé Matante!"

Hommages sur les réseaux

Sur les réseaux sociaux aussi, les hommages à Bernard Salimina se multiplient. Des députés aux artistes, les réactions sont nombreuses.