publicité

Election Jean-Luc Poudroux: les premières réactions

L'élection de Jean-Luc Poudroux ce dimanche soir dans la 7ème circonscription a été diversement commentée. 7 228 voix (59,44%) pour Jean-Luc Poudroux et 11 754 (40,56%) pour Pierrick Robert. Le taux d'abstention a atteint les 69,37%

La joie dans le camp de Jean-Luc Poudroux à Saint-Leu © Richard Bouhet-Imaz Press
© Richard Bouhet-Imaz Press La joie dans le camp de Jean-Luc Poudroux à Saint-Leu
  • E.A.
  • Publié le , mis à jour le
Didier Robert, président de la Région Réunion et président d'"Objectif Réunion"

"J''adresse mes plus sincères félicitations à Jean-Luc Poudroux. Le chemin est long et a été parfois difficile. Aujourd'hui c'est un juste retour des choses. Merci à vous tous. Ce soir, néna une page qui tourne et il était temps que la page i tourne. Allons maintenant vers une Réunion positive, une Réunion exemplaire, une Réunion qui se respecte"
 Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre et président de la fédération locale des "Républicains"

"Je commençais la politique que Jean-Luc y était déjà. Je sais que vous envoyez à l'Assemblée nationale quelqu'un qui saura vous défendre, porter la voix de ceux qui aujourd'hui disent non à cette politique gouvernementale. La Réunion a besoin d'être entendue, écoutée, et votre porte-parole maintenant, c'est Jean-Luc ! Aujourd'hui, c'est l'opposition qui est majoritaire, et grâce à vous !"
© Réunion 1ère
© Réunion 1ère


L'ambiance dans le camp des vainqueurs et les réactions: 


Thierry Robert, ancien député de la 7ème circonscription, président du LPA et frère de Pierrick Robert candidat battu du second tour: 
 

Jean-Pierre Marchau, Europe Écologie Les Verts Réunion

"Dans  la 7ème circonscription, une petite minorité  d’électeurs vient d’élire à l’Assemblée Nationale un candidat qui revendique la dérèglementation  de la Réserve Marine et le prélèvement des requins juvéniles.  En face, le candidat battu revendiquait lui, le prélèvement  des requins juvéniles et  la dérèglementation de la Réserve Marine. Rien ne les différenciait sur le fond. Les deux ont même voulu se montrer soucieux de l’environnement  en assurant être contre le projet de Bois Blanc mais les électeurs, qu’ils aient voté ou pas,  verront rapidement que  les promesses de ces « écologistes du dimanche » n’engagent que ceux qui auront eu la naïveté de les croire. Dans ce territoire sur lequel pèsent de nombreuses menaces environnementales et sociétales, -prélèvements d’andains, pollution du lagon, carrières, conflits d’usages, crise requins, gentrification, érosion du littoral, etc.- ce vote du 30 septembre n’apporte strictement rien de nouveau. Le combat pour une Réunion plus juste, plus solidaire et plus écologique, continue."
 
© Réunion la 1ère (Philippe Dornier)
© Réunion la 1ère (Philippe Dornier)


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play