Le président du MEDEF national accueilli par les syndicats à La Réunion

emploi
Manifestation intersyndicale visite président MEDEF national Geoffroy Roux de Bézieux Barachois Saint-Denis 281021
©Delphine Gérard
Geoffroy Roux de Bézieu est venu rencontre les patrons de La Réunion. Ce jeudi il assistait à une Assemblée Générale du MEDEF local, à laquelle participaient près de 350 chefs d’entreprises. Des syndicats lui ont réservé un comité d’accueil.

Le président du MEDEF est à La Réunion. Le MEDEF local organise ce jeudi 28 octobre une assemblée générale à Saint-Denis. Pour l’occasion, une intersyndicale CGTR, FSU, SAIPER et Solidaires s’est constituée et a décidé de manifester pour accueillir le patron du MEDEF, Geoffroy Roux de Bézieux.

Manifestation intersyndicale visite président du MEDEF Geoffroy Roux de Bézieux Barachois Saint-Denis 281021
©Delphine Gérard

Les organisations syndicales ont appelé les travailleurs, avec ou sans emploi, à se rassembler ce jeudi 28 octobre à partir de 14h devant le domaine de la Piscine au Barachois à Saint-Denis, lieu de l’Assemblée Générale du MEDEF.

Une intersyndicale interpelle le président du MEDEF national

L’intersyndicale souhaite notamment attirer l’attention de Geoffroy Roux de Bézieux sur la faiblesse des salaires à La Réunion. Elle estime qu’une revalorisation du salaire minimum conventionnel à 2 000 euros bruts est urgente.

" Oui les salaires vont augmenter, il y aura des négociations, mais tout le monde ne peut pas augmenter ses salaires, par exemple les gens du tourisme qui ont beaucoup souffert. Plus largement le sujet c’est au fond, comment est-ce que collectivement on crée de la prospérité, dans le pays et à La Réunion. " 

Geoffroy Roux de Bézieux, président du MEDEF national

 

Pour Geoffroy Roux de Bézieux, " c’est fini l’époque où on disait nationalement les salaires augmentent ". Maintenant, cela se passe par secteurs, par entreprises, quand elles le peuvent.

Les syndicats souhaitaient aussi interpeler le président du MEDEF national sur le respect de la réglementation du travail du dimanche à La Réunion, l’application des conventions collectives ou encore les « contreparties promises depuis des années par le patronat en échange des aides publiques », et notamment les créations d’emplois pérennes.

Les patrons doivent " se projeter dans le positif "

Le président du MEDEF national est venu dans l’île pour rencontrer les chefs d’entreprise réunionnais. « Je viens apprendre, comprendre les difficultés, des acteurs économiques pénalisés par la crise sanitaire.

Geoffroy Roux de Bézieux estime que la période est à la sortie de crise, pour beaucoup de secteurs les perspectives s’améliorent. Il veut rassurer les chefs d’entreprise sur l’appui pour les PGE qui vont arriver à échéance et leur parler des perspectives pour 2022.

" J’ai vu des chefs d’entreprise positifs, dynamiques et très innovants. Le message, c’est soyez optimistes, la crise est quand même derrière nous. Il y a encore des secteurs qui souffrent, dans le tourisme par exemple, mais il faut se projeter en positif. "

Geoffroy Roux de Bézieux, président du MEDEF national

 

©Réunion la 1ère

S’il y a des raisons d’être positif, il y a tout de même des inquiétudes, comme le coût des matières premières et du fret, et le recrutement, comme partout dans le monde d’ailleurs, reconnait Geoffroy Roux de Bézieux, le président du MEDEF national.