Madagascar : 24 projets économiques, liés au sport, financés par la France

océan indien
Lauréats sport et entrepreneuriat
©Capture d'écran Facebook ambassade France à Madagascar
24 projets sportifs ont été retenus par l'ambassade de France. Les candidats, des sportifs accomplis, veulent partager leur passion tout en développant une activité économique. 22 disciplines (judo, foot, natation...) ont été retenues. 10 districts vont bénéficier de cette coopération. 
La crise sanitaire qui touche Madagascar comme tous les pays du globe n'empêche pas de se projeter vers l'avenir. Pour preuve, l'engouement des porteurs de projets ayant répondu au concours lancé par l'ambassade de France pour bénéficier d'une "bourse" afin de financer le développement d'une activité économique liée au sport. 

70 dossiers ont été étudiés et, malgré le port du masque, les 24 lauréats se sont rendus à l'ambassade de France pour recevoir un diplôme et surtout une enveloppe budgétaire qui va leur permettre de lancer leur structure. 
100 millions d'ariary sont dévolus au financement des 24 projets, soit 22 246.62 euros, ce qui représente un peu plus de 900 euros pour chaque candidat retenu. C'est une somme importante pour les porteurs des projets écrit 2424.mg.
 

Une médaillée d'or, lors des derniers Jeux des îles, lauréate


Ces 24 heureux "élus", tous des sportifs accomplis, vont pouvoir partager leur passion avec les jeunes et moins jeunes dans 10 régions de Madagascar. Cette coopération financière va faciliter le partage des pratiques et la découverte de sports inaccessibles faute de moyens et de matériel. 22 disciplines sont concernées, entre autres : le judo, le football, la lutte, le basketball, l'athlétisme, la natation, le Parkour, la randonnée, le cyclisme, l'escalade… Sans oublier le rugby.

L'Express de Madagascar s'est intéressé à Laura Rasoanaivo, double championne de l'open des Mascareignes à La Réunion et médaillée d'or lors des derniers Jeux des îles qui se sont déroulés à l'île Maurice. Elle souhaite proposer des treks pour les enfants qui souffrent de difficultés respiratoires. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live