réunion
info locale

Masques: à peine distribués et déjà contestés et rejetés....

coronavirus
Montage maques moisissures
©DR
120 000 masques ont été fournis aujourd'hui aux professionnels de santé mais selon des infirmières et des médecins, ces protections présenteraient des tâches de moisissures. L'ARS demande aux pharmaciens d'effectuer un deuxième contrôle avant de les distribuer
L'ARS était fière de l'annoncer ce mardi mais peine perdue: sur les 120 000 masques FFP2 distribués aujourd'hui aux professionnels de santé, certains lots présentent des tâches de moisissure....Un équipement indispensable dans cette crise sanitaire mais inutilisables et difficiles à porter notamment pour les infirmiers, les médecins ou les soignants souffrant d'allergies. "Scandaleux", "masques pourris" s'indignent ce mardi certaines infirmières sur les réseaux sociaux.
Masque moisissure 2
©DR
Selon Martine Ladoucette, la directrice de l'ARS (Agence Régionale de Santé) interrogée ce mardi soir en préfecture, ces masques proviennent du stock " stratégiquerégional et historique relativement ancien. Ces stocks avaient été constitués pour la protection du risque NRBC -Nucléaires, radiologiques, biologiques, chimiques​​​​​​-, mais aussi pour la protection du risque variole ou du risque H1-N1".  Ils seraient restés longtemps entreposés dans un conteneur d'où leur mauvais état. Avant d'être distribués, ces masques auraient été contrôlés par la pharmacie du CHU de La Réunion.
Masque moisissure 3
©DR
"Y 'a eu 2 contrôles sur ces masques. Un contrôle visuel pour s'apercevoir qu'ils étaient en bon état, et un contrôle plus poussé, analytique par le pharmacien du CHU pour vérifier qu'ils étaient bien protecteurs, donc suffisamment étanches", explique ce mardi soir l'ARS. "Nous demandons donc aux pharmaciens de l'île de procéder à un nouveau contrôle avant distribution (...) pour garantir la qualité des masques distribués et écarter les masques défectueux. Si des problèmes apparaissent, nous demandons aux officines de nous les restituer et dans ce cas nous les remplacerions nombre pour nombre en bon état.  "

Claude Marodon, pharmacien bien connu de Saint-Denis et président de l'ordre des pharmaciens et de l'association pour les plantes aromatiques et médicinales de La Réunion  a exprimé sa colère sur les ondes de Réunion La 1ère radio. Lui aussi a reçu des lots qui dégageaient une forte odeur de moisissure: "Je préconise de ne pas les utiliser. Il faut isoler ces masques pour ne pas rajouter un problème à un autre. Il hors de question de prendre le temps pour refaire un contrôle..."

Des infirmiers et des médecins qui étaient tout heureux d'aller récupérer ce mardi matin ces boîtes de masques à la pharmacie se sont finalement rabattus sur des masques chirurgicaux.

Mais pas sûr qu'il y en ait suffisamment pour les professionnels de santé. Selon les promesses de l'ARS, 200 000 masques FFP1 ou FFP2 devraient être distribués d'ici la fin du mois. 

(Re)Voir le reportage d'Henry-Claude Elma et Philippe Hoarau
 
©reunion